Publicité
sabato

Hoshinoya, Bali, Indonésie

©Hoshino Resorts

Le complexe surplombe la rivière sacrée Pakerisan et la végétation tropicale luxuriante de ses rives escarpées.

CHECK-IN Loin des plages et du littoral animé de Bali, Ubud est verte, sauvage et tropicale. Au lieu de l’océan, Hoshinoya Bali surplombe la rivière Pakerisan ainsi qu’une végétation tropicale s’étendant à perte de vue. Le resort est traversé par de petits ruisseaux qui font partie d’un réseau séculaire de temples et jardins aux eaux sacrés, protégé par l’UNESCO.

GET A ROOM La rivière, les ruisseaux, les superbes piscines des villas nichées dans la jungle luxuriante d’Ubud: ici, tout est axé sur l’eau. Le design, qui mêle culture balinaise et esthétique japonaise (Hoshinoya est un groupe hôtelier japonais), se fond dans la nature verdoyante. L’architecture des 30 villas n’est ni tape-à-l’œil ni envahissante, mais discrète et sereine.

ON THE MENU Céramiques balinaises et cuisine fusion indo-japonaise portant le sceau du chef Sakamaki, qui a acquis son expérience dans des restaurants 3 étoiles à Tokyo. 

CHECK-OUT À partir de 560 euros la nuit pour deux personnes pour une villa avec piscine privée. Le resort rouvre ses portes le 1er juillet.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité