Publicité
sabato

Camp Sarika, Amangiri, Utah, États-Unis

©Joe Fletcher Photography

l’AmanGiri est plus qu’un hôtel: c’est une adresse de glamping perdue dans une étendue sauvage de 600 hectares.dhdd

©Joe Fletcher Photography

CHECK-IN Camp Sarika, petite sœur plus décontractée du désormais légendaire Amangiri, dans l’Utah, a ouvert ses portes en été 2020 à Canyon Point, à deux pas du célèbre lac Powell et sur la frontière invisible qui sépare l’Arizona de l’Utah. Il ne s’agit pas d’un hôtel ordinaire, mais d’un camp de tentes de luxe établi sur 240 hectares de nature sauvage et accidentée, à 30 minutes de marche (ou 5 minutes de voiture) d’Amangiri.

GET A ROOM Il n’y a que dix pavillons sous tente, chacun disposant d’une grande terrasse, d’une piscine et d’une vue sur ce paysage de montagne d’une intensité exceptionnelle, avec ses canyons profonds et les formations rocheuses vermillon du désert Navajo.

C’est le camp de base parfait pour les balades dans le désert et les montagnes, le long de sentiers de randonnée privés.

HEART PUMPING Le Camp Sarika est le point de départ idéal pour de longues balades dans le désert et les montagnes, le long de sentiers de randonnée privés, voire la Via Ferrata de la propriété. Le Cave Peak Stairway est la nouveauté de l’année: une sorte de pont suspendu à 122 mètres de haut, avec 120 marches à gravir au départ de Cave Peak et du Via Ferrata Trail. À ne pas manquer non plus: une excursion à Horseshoe Bend avant le lever du soleil. Les amateurs d’adrénaline ont le choix du dealer: canyoning, équitation, kayak, pêche et SUP sur le lac Powell ou expédition en VTT sur le plateau du Colorado. Les wranglers du Camp Sarika organisent également des balades privées en avion, hélicoptère ou montgolfière.

CHECK-OUT À partir de 4.000 euros la nuit  pour deux personnes, en pension complète.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité