Publicité
sabato

Druum, Belgique

Chacune des cinq chambres a été décorée par un artiste ou un collectif d’artistes.

L'une des premières maisons construites par les grandes industries.

CHECK-IN Cet hôtel s’est installé dans l’une des premières maisons construites par de grands industriels à Bruxelles. La partie à l’avant, qui date de 1840, était occupée par le directeur d’une compagnie locale des eaux. C’est ici que, pendant la Seconde Guerre mondiale, le faux Soir a été imprimé et, qu’ensuite, les artisans se sont succédé à un rapide rythme: Pipière Vinche et Cie fabriquait des pipes, la famille Cose, des boîtes pour des montres, et Paul Van Kueken, des bijoux.

C’est ce dernier qui a raconté l’histoire du bâtiment à ses nouveaux propriétaires, le couple formé par Karine Van Doninck et Jo Huygh. Aujourd’hui, les lieux abritent un bed and breakfast contemporain faisant la part belle à l’art et à la culture locale.

C’est ici qu’a été imprimé le faux Soir pendant la Seconde Guerre mondiale.

GET A ROOM Chacune des cinq chambres a été décorée par un artiste ou un collectif d’artistes: Catalina Quezada Ortega, David Bade, Thomas l’Anson, Gerlando Infuso et Matthieu Manche, d’où leur caractère ludique ou rêveur.

WILD CARD Dans le droit fil de l’histoire de la vie du quartier, DRUUM souhaite collaborer avec des artisans locaux. Les lavabos des chambres ont été livrés par Detremmerie, tandis que Glocom s’est chargé des lits (belges). Le voisin, Denis Romainville, a fabriqué la structure en acier de la table du petit déjeuner. (TDC)

CHECK-OUT À partir de 120 euros la nuit pour deux personnes.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité