Publicité
sabato

Cinq lignes de train de nuit en Europe qui vont bon train

©Shutterstock

Il y a quelques années, il semblait être devenu has-been. Mais le train de nuit est de nouveau sur les rails pour traverser l’Europe. Voici cinq itinéraires qui vont bon train.

Agatha Christie nous laissait imaginer, dans ses romans "Le Train Bleu" en 1928 et "Le Crime de l’Orient-Express" en 1934, l’agréable sensation de se blottir dans des draps propres et doux, lire à la lueur de la lampe de couchette tandis que les roues en acier filent sur les rails en acier sous le plancher. Du moins, si l’on n’était pas assassiné. Pendant plus d’un siècle, le train de nuit était le moyen de transport le plus romantique pour traverser l’Europe.

À l’aube des années 90, il devient banal et souffre de l’essor des compagnies aériennes low cost. Le nadir tombe en 2016: le plus grand opérateur, la Deutsche Bahn (chemins de fer allemands), met fin à son réseau de trains de nuit City Night Line, affirmant qu’il est impossible de les faire fonctionner de manière rentable.

Arrive alors l’opérateur autrichien ÖBB (Österreichische Bundesbahnen) qui comble un vide: il fait l’acquisition des wagons-lits de la DB et ouvre un grand nombre de lignes. Très vite, ce pari est payant: l’ÖBB devient le plus grand opérateur de wagons-lits en Europe. Ses trains de nuit circulent de Vienne à Amsterdam, Bruxelles, Paris et Berlin et d’Amsterdam à Zurich. La société vient d’ailleurs de présenter le premier des 33 "Nightjet" flambant neufs, un train intelligent équipé de toilettes et d’une douche dans tous les compartiments à un ou deux lits. Il y aura bientôt aussi des compartiments traditionnels à quatre lits pour les familles et de mini suites individuelles innovantes qui rappellent les hôtels capsules au Japon.

Les Österreichische Bundesbahnen ont comblé cette lacune en rouvrant de nombreuses anciennes lignes de nuit et en baptisant le projet "Nightjet". ©Alamy

ÖBB n’est pas le seul opérateur à rétablir les trains de nuit. La France a remis en route les trains de nuit de Paris à Nice et Lourdes, et l’Italie commande de nouveaux trains équipés de couchettes. Le gouvernement suédois vient d’inaugurer la nouvelle ligne Hambourg-Stockholm, qui assure une liaison ferroviaire rapide entre l’Europe occidentale et le pays de la "flygskam" ("honte de voler"). Il ne faut pas être Hercule Poirot pour comprendre que le train de nuit is back on track.

01. De Bruxelles à Vienne

ÖBB Nightjet

| À partir de 29,90 euros (voiture places assises) par personne et par trajet.
Pour plus d’infos, surfez sur www.nightjet.com ou www.b-europe.com/FR/Trains/Nightjet.

Au départ de Bruxelles, l’ÖBB Nightjet circule trois fois par semaine toute l’année (les lundis, mercredis et vendredis). Budapest, la capitale de la Hongrie, est sa destination finale. Le train quitte la gare de Bruxelles-Midi à 19h32 et passe par Liège (20h33) et l’aéroport de Francfort (01h03). Arrivée à Vienne le lendemain à 09h19. Dans l’autre sens, de Vienne à Bruxelles, le train circule les mardis, jeudis et dimanches.

À partir de 2023, de nouveaux wagons circuleront sur les rails, avec un design entièrement revu, plus dépouillé, des portes coulissantes, des cabines de couchage inédites et plus confortables. Et si cela n’a pas suffi à vous convaincre, ÖBB assure un taux de ponctualité de 97 pour cent. Say no more.

Qui refuserait de s’endormir bercé par le rythme d’un train qui file à toute allure?

European Sleeper a aussi annoncé un train qui relierait Bruxelles à Prague, via Amsterdam et Berlin, mais aucune date n’a encore été dévoilée.

©Belga Image

02. De Hambourg à Stockholm

SJ EuroNight

| À partir de 44,90 euros pour une couchette dans un compartiment de six places.
| 69,90 euros pour une couchette dans un compartiment de quatre places.
Pour plus d’infos, surfez sur www.sj.se.

Lancé le premier septembre dernier, le train SJ EuroNight quitte Hambourg Altona à 21h50 tous les jours et arrive à Stockholm Central à 09h55 le lendemain matin. Il dispose de couchettes à quatre et six lits, des couchettes à un et deux lits seront ajoutées ultérieurement. Lors du voyage inaugural, tout ne marchait pas comme sur des roulettes: le matériel roulant nécessaire à l’extension des services de couchettes est rare et les wagons-lits rénovés n’étaient pas prêts à temps.

Mais les couchettes étaient confortables, et mon compagnon de voyage et moi avons bavardé jusqu’à minuit, nous avons bien dormi et nous nous sommes réveillés dans la campagne ensoleillée avant d’arriver dans la capitale suédoise à l’heure pile. Cela m’a rappelé pourquoi j’aime les couchettes et pourquoi je suis heureux qu’elles soient là pour rester. Une expérience bien plus agréable qu’un vol et qui dégage bien moins de CO2. En partant le soir pour arriver le lendemain matin, on gagne une journée. Et qui refuserait de s’endormir bercé par le rythme d’un train qui file à toute allure?

03. De Londres aux West Highlands

Caledonian Sleeper

| À partir de 160 euros environ.
Pour plus d’infos, surfez sur www.sleeper.scot.

Le Caledonian Sleeper quitte le quai de Londres Euston à 20h56 du lundi au vendredi et à 21h15 le dimanche pour filer sur Fort William. Le train arrive treize heures plus tard à destination.

En chemin, on peut savourer un plat typique écossais comme le haggis, le neeps & tatties. Réveillez-vous avec vue sur les chênes et les cerfs en liberté de Fort William, à quelque 160 kilomètres au nord de Glasgow. La ville est située à l’ombre du Ben Nevis, la plus haute montagne du Royaume-Uni.

©Courtesy Caledoninan Sleeper

04. De Milan à Sicile

Trenitalia

| À partir de 39,90 euros pour une couchette dans un compartiment de quatre places.
| 89,90 euros pour une couchette dans un compartiment d’une place.
Pour plus d’infos, surfez sur www.trenitalia.com.

Un train qui traverse la mer sur un bateau? C’est possible! Si l’on fait abstraction du Simplon-Orient-Express de Venise, qui ne relie Paris à Istanbul qu’une fois par an, il s’agit du plus long voyage en train de nuit d’Europe occidentale.

L’Intercity Notte quitte la magnifique gare centrale de Milan à 20h10 tous les soirs pour atteindre Palerme, Catane et Syracuse le lendemain après-midi. Le moment le plus remarquable? Lorsque le train est aiguillé sur un ferry pour traverser le détroit de Messine vers la Sicile. Une expérience unique.

©Alamy

05. De Bruxelles à Venise

Venice Simplon-Orient-Express

| À partir de 11.700 euros par personne l’aller-retour Bruxelles-Venise.
| À partir de 40.000 euros par personne comprenant deux nuits à bord du train et deux nuits à Budapest, deux diners quatre services, deux petits-déjeuners, un déjeuner trois services et le service H24 d’un steward personnel.
Pour plus d’infos, surfez sur www.belmond.com.

Le nec plus ultra? Le Venice Simplon-Orient-Express de Belmond, le voyagiste du groupe LVMH. Ce train à l’atmosphère enchanteresse des années folles offre des suites et des grandes suites dotées de salles de bains art déco aussi belles que celles d’un palace. Dès le mois de juin, Belmond en proposera huit de plus. L’année prochaine, les 16 mars et 22 juin, on pourra se rendre à Venise (avec des arrêts à Innsbruck et Vérone) au départ de Bruxelles.

Le 28 septembre 2023, on pourra faire l’aller-retour Paris-Budapest: un voyage de deux nuits en train et deux nuits dans la capitale hongroise, avec deux dîners quatre services, deux petits déjeuners, un déjeuner trois services et le service attentif d’un steward personnel disponible H24. Belmond n’est pas le seul à proposer une expérience aussi fantastique que merveilleuse: avec son Orient-Express, Accor s’apprête à prendre le départ. Rendez-vous début 2025.

Les nouvelles suites de l’Orient-Express offrent l’atmosphère des trains de luxe des années 1920 et 1930.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité