10 alternatives intelligentes (et moins chères) aux vins iconiques

Les grands bordeaux, bourgognes et barolos ne sont désormais plus accessibles qu'à quelques rares amateurs. Avec nos 10 suggestions, vous trouverez des alternatives intéressantes, inspirées de flacons iconiques.

À propos de cette série sur le vin

Les lectures à propos de bouteilles iconiques, de vignobles idylliques et de vignerons passionnés nous font rêver. Même si nous savons que le vin est un grand commerce, nous aimons privilégier le romantisme. En général, ouvrir une bouteille suscite encore plus d'émotion: déguster un bon vin en bonne compagnie constitue un des plus grands plaisirs de la vie.

Cette série allie rêve et action: non seulement nous recherchons les vins les plus chers du monde, mais nous nous mettons également en quête d’alternatives intelligentes à ces flacons légendaires. Nous nous demandons comment vivre le plaisir du vin au restaurant sans nous perdre dans une carte des vins aussi épaisse qu’un dictionnaire. Comment naviguer joyeusement dans les rayons vin au supermarché. Comment effectuer les meilleurs achats lorsqu’on souhaite constituer sa propre cave. Et s’il est judicieux d'investir dans le vin. La série que Sabato & L’Écho consacrent au vin est idéale pour les plaisirs de la lecture et de la dégustation.

Avec des dizaines de mètres d'étagères en bois remplies de bouteilles, le Convento parvient même à surprendre les amateurs les plus exigeants en leur proposant une bouteille spéciale. Le célèbre caviste du centre de Louvain est donc l'endroit idéal pour le premier test de notre série. Ici, nous avons pour mission de trouver des bouteilles à même de rivaliser avec les vins les plus chers du monde: bourgognes rouges et blancs, barolos et bordeaux.

Publicité
Publicité

Selon le comparateur de prix Wine-Searcher, vous devrez par exemple débourser 1200 euros la bouteille (hors TVA) si vous désirez déguster un Barolo Monfortino 2015 de Giacomo Conternoun. Un Meursault 2020 de Coche-Dury? Il vous en coûtera 1115 euros. Nous devons pouvoir trouver moins cher! Par un après-midi bruineux, nous voilà donc en compagnie du sommelier et co-gérant Olivier Pareit parmi les rayons en bois du Convento.

Vins les plus chers du monde

©Shutterstock
Publicité
Publicité

Il s'avère que nous ne sommes pas les seuls à nous poser cette question. «Nous accueillons ici de nombreux amateurs qui savent qu'ils aiment le bordeaux, par exemple», explique Olivier Pareit. «Nous estimons alors qu'il est de notre devoir de faire découvrir à nos clients ouverts à cette idée des vins offrant le même profil gustatif, mais provenant d'une autre région. Cela rend l'expérience intéressante et nettement plus économique.»

Les vins les plus chers du monde s’avèrent présenter un profil très reconnaissable, ce qui explique sans doute pourquoi ils sont devenus aussi iconiques. Le barolo, par exemple, incarne la puissance du cépage nebbiolo après une longue maturation. Le bourgogne blanc est le mariage parfait entre le chardonnay et le chêne. Quant au bordeaux, il s’avère surtout être un hommage à l’excellent potentiel de garde du cabernet sauvignon et du merlot.

L'attrait et le prix de ces icônes ont inspiré des vignerons du monde entier. Presque partout, du Canada à la Nouvelle-Zélande, ils se sont lancés dans la production de vins dans le même style que, par exemple, le bourgogne blanc et le bordeaux rouge, en utilisant les mêmes cépages et les mêmes méthodes.

Parmi cette immense variété de vins, comment repérer les bouteilles qui procurent autant de plaisir de dégustation qu'un Meursault, une des appellations les plus renommées pour les vins blancs de Bourgogne? Où se cache la bouteille à même de rivaliser avec un Château Lynch-Bages, un grand vin rouge de Pauillac, près de Bordeaux?

Nous pourrions essayer de jouer à rechercher des alternatives aux vins iconiques en utilisant des applications telles que Wine-Searcher et Vivino. Après quelques clics, Wine-Searcher indique par exemple qu'un cabernet sauvignon à 44 euros de Stellenbosch, en Afrique du Sud, constitue un bon choix pour ceux qui aiment les vins rouges dans le style bordelais. Le comparateur de vins Vivino dispose d'une fonction similaire.

Cependant, on peut toujours faire mieux. De nombreuses applications montrent rapidement leurs limites: ainsi, Wine-Searcher semble considérer que le sangiovese italien produit des vins similaires au cabernet sauvignon américain, une opinion que peu de connaisseurs partageront.

Nous préférons donc rechercher des alternatives avec de véritables sommeliers  - un exercice dans lequel non seulement Pareit, mais aussi trois de ses collègues se révèlent extrêmement compétents.

Même style, autre région

Comment choisir une bouteille élaborée dans le même style que les grandes icônes? Un conseil: suivez le cépage.

Bourgogne blanc

L'interaction entre le cépage chardonnay et le chêne (généralement) neuf produit un vin blanc beurré et complexe, avec des notes de fruits jaunes (comme la pêche et l'abricot), mais aussi d'amande, de pain grillé et de vanille. Recherchez des régions où le chardonnay est cultivé dans un climat relativement frais et où les vignerons utilisent également du chêne neuf pour ajouter de la complexité au vin. C'est largement le cas en Afrique du Sud, mais aussi au Canada, en Nouvelle-Zélande et en Californie, bien que le chêne américain donne généralement un résultat différent de celui du chêne français.

Publicité

Bourgogne rouge

Pour une bouteille de pinot noir de qualité, il convient de rechercher des régions où le cépage peut pousser dans les mêmes conditions, relativement fraîches, comme en Allemagne et en Nouvelle-Zélande, par exemple, mais aussi dans certaines parties de l'Afrique du Sud, dans l'Oregon aux États-Unis et au Canada.

Bordeaux

Les trois cépages rouges  - cabernet sauvignon, merlot et cabernet franc  - qui ont fait la renommée de Bordeaux sont cultivés dans le monde entier. L’élevage en fût y est également courant. En Californie ou sur la côte toscane, cette combinaison a même connu un tel succès que ces vins y sont au moins aussi chers qu'à Bordeaux. On peut trouver de bonnes alternatives en Afrique du Sud, au Chili ainsi que dans la région viticole de Mendoza en Argentine.

Barolo

Le nebbiolo, qui produit d’intenses vins de garde dans la région italienne de Barolo, est un cépage qui n’est pratiquement pas cultivé en dehors du nord de l'Italie. Pourtant, on peut également trouver de bons nebbiolo dans la région des Langhe. Le récent renouveau du Haut-Piémont, une région longtemps négligée située au nord de Turin, montre également que le nebbiolo peut être excellent en dehors du Barolo.

Goût de Bourgogne blanc

Une bouteille de Bourgogne blanc.
©Shutterstock

Que suggère le sommelier du Convento à quelqu'un qui cherche une alternative aux vins blancs de Bourgogne, avec cet équilibre typique entre plénitude et fraîcheur d'un chardonnay élevé en fût de chêne? Un vin d'Afrique du Sud, s’avère-t-il. «Le chardonnay est l'un des cépages les plus cultivés dans le monde, mais vous préférerez un vin à base de chardonnay provenant d'un climat plus frais, comme celui de la Bourgogne. Elgin, non loin du Cap, est l'une des régions les plus fraîches d'Afrique du Sud en raison de son altitude élevée et de l'influence de la mer. Il en résulte des vins d'une grande finesse et d'une grande fraîcheur.

  • Le domaine Paul Clüver pratique l’élevage en fût de manière très dosée, de sorte qu’on retrouve dans son Estate Chardonnay (19,95 euros au Convento) les notes de beurre, d'amande et de pain grillé typiques des bourgognes, mais aussi la fraîcheur des agrumes. Il ne s'agit pas d'un vin lourd, mais d'une bouteille très équilibrée.»
  • Maria Moll, gérante et sommelière du restaurant Béus à Passendale, est également une adepte des vins d'Afrique du Sud. En 2019, elle a même travaillé en tant qu'assistante viticole à Elgin. «Le Family Vineyards Chardonnay de Newton Johnson (25 euros, Arnim Wines) peut parfaitement rivaliser avec les grands vins de Bourgogne. Il a vieilli un an en fûts de bourgogne et possède la même bouche onctueuse et douce. Le domaine est situé à Hemel-en-Aarde, une région viticole située à proximité de la côte, à 100 kilomètres au sud-est du Cap.»
  • Gianluca Di Taranto, le sommelier du restaurant Le Grand Verre à Durbuy, recommande quant à lui le Chardonnay de Kumeu, un domaine de ‘climat frais’ de Nouvelle-Zélande. Juste au-dessus d'Auckland, la famille Brajkovich produit des vins qui se hissent à la hauteur des grands bourgognes lors de dégustations à l'aveugle. Avec des prix commençant à 50 euros, les meilleurs d'entre eux  - issus de vignobles sélectionnés sur le domaine  - ne sont pas vraiment bon marché, mais le Estate Chardonnay 2021 à 30 euros la bouteille (chez Vinesse), beurré et complexe, offre beaucoup de plaisir, déclare Di Taranto. «Un vin très pur avec beaucoup de classe.»

Bourgogne Rouge du Bade et du Palatinat

Quittons maintenant le bourgogne blanc pour le rouge. Bien que le délicat pinot noir soit également présent dans le monde entier, il atteint rarement la finesse du bourgogne. Une fois de plus, un climat relativement frais et de solides compétences en matière de vinification sont des conditions nécessaires.

  • Olivier Pareit les recherche volontiers en Allemagne, comme dans la région de Bade, dans le sud du pays, la principale zone de culture du spätburgunder (le nom allemand du pinot noir). Silke et Hans-Bert Espe semblent avoir le don de produire des vins riches et complexes qui parviennent même à convaincre les puristes du bourgogne. Depuis qu'ils ont ouvert leur chai dans un ancien bunker de l'armée de l'air, ils ont baptisé leur domaine Shelter Winery. La meilleure cuvée de Shelter coûte 63 euros, mais leur pinot noir complexe (30 euros, Vinikus & Lazarus), avec ses arômes de cerise et de cèdre, est un bel exemple de la manière dont cette région peut offrir une alternative valable à la Bourgogne, explique Pareit.
  • Pour le sommelier, Karsten Peter, de la région du Palatinat, fait également partie des meilleurs producteurs allemands de pinot noir. «Il produit principalement des rieslings minéraux, mais son spätburgunder est également excellent, très élégant et soyeux.» Le critique James Suckling fait l'éloge de la subtile maturation en fûts - en partie neufs et en partie usagés - de la cuvée Charme et ses arômes de fleurs, de betterave, de cerise et de pierre à fusil (26,4 euros pour le 2020 chez Crombé Wines).

Inspiration Bordelaise au Chili et en Afrique du Sud.

Ses vins rouges puissants, en particulier, ont fait de Bordeaux une région viticole emblématique. La sainte trinité cabernet sauvignon, cabernet franc et merlot est devenue un concept mondial: lorsqu'ils utilisent une combinaison de ces cépages, les vignerons parlent d’assemblage à la bordelaise. Pour Deborah Hellburg, sommelière au restaurant Sensum à Gand, c’est ce que l'Afrique du Sud fait depuis des années de manière très réussie. «De nombreux domaines utilisent exactement cet assemblage pour ce qu'ils appellent leur ‘style corsé’ et se mettent également à élever le vin en fûts de chêne français neufs, ce qui permet d'obtenir des résultats très proches des vins de Bordeaux.»

  • La sommelière conseille Die Boskind, une cuvée du domaine Roodekrantz dans la vallée d’Hemel-en-Aarde. Hellburg estime que cet assemblage de cabernet sauvignon, cabernet franc et merlot  - avec ses notes de fruits noirs, de cèdre et ses tanins délicatement fondus  - se marie à merveille avec le gibier à plumes comme la perdrix. (16,25 euros pour le millésime 2020 chez Ad Bibendum).
  • Pour la sommelière gantoise, le cabernet sauvignon Grillos Cantores du collectif chilien Clos des Fous rappelle également les vins de Bordeaux. «Clos des Fous est le projet de quatre vignerons qui parcourent le Chili à la recherche des terroirs les mieux adaptés aux cépages qu'ils souhaitent cultiver.» Dans la région d'Alto Cachapoal, au pied de la cordillère des Andes au sud de Santiago, ils ont acheté un vignoble de cabernet sauvignon. En raison de la pauvreté du sol et de l'altitude, les vignes y donnent de faibles rendements mais produisent des vins concentrés. Avec ses notes de cerises noires, de poivre et ses tanins souples, c'est le cabernet sauvignon dans toute sa splendeur, estime Hellburg. (18,95 euros pour le millésime 2020 chez Ad Bibendum).

Le Nebbiolo reste Italien

Présentation au magasin de vins barolo, issus du cépage nebbiolo.
©Shutterstock

Les sommeliers du monde entier peuvent facilement citer de bons exemples de vins à base de cabernet sauvignon, de pinot noir et de chardonnay. Mais le nebbiolo? Avec son nez enivrant et sa robe claire, son acidité élevée et ses tannins puissants, ce cépage s'avère unique. En fait, le meilleur vin de nebbiolo n'est produit qu'en Italie, explique Gianluca Di Taranto, ce qui explique également les prix élevés du barolo et du barbaresco, les deux vins de nebbiolo les plus célèbres. «Il existe bien quelques vignobles en Californie, en Australie et au Mexique, mais il s'agit davantage de curiosités que de vins qu'on souhaite véritablement acheter.»

En Italie, il s'avère en outre que le nebbiolo ne semble se plaire que dans le nord, et plus précisément dans le Piémont, la région qui entoure Turin, sa capitale. Selon le sommelier, la seule autre région où le nebbiolo est vraiment intéressant est la Valtellina, dans le nord de la Lombardie. Là-bas, au pied des Alpes, le nebbiolo s'appelle chiavennasca et produit des vins offrant une très belle acidité.

  • L'Azienda Arturo Pelizzatti Perego, généralement abrégé en Ar.Pe.Pe., en est un bon exemple avec son Sassella Stella Retica (42 euros chez La Nebbia). «Une robe transparente, un nez subtil et raffiné, une minéralité très prononcée et un corps tout en finesse.»

Les amateurs de barolo et de barbaresco ont-ils donc vraiment si peu d'alternatives? Heureusement que non, affirme Di Taranto. Les vins élaborés à partir de nebbiolo portant l'appellation Langhe - la région plus vaste à laquelle appartiennent le barolo et le barbaresco - peuvent également être fantastiques, à des prix plus accessibles.

  • Le domaine Oddero produit par exemple un bon langhe nebbiolo qui vaut vraiment la peine. Il est connu pour son barolo, mais avec ce ‘simple’ langhe, il prouve son statut. Le millésime 2021, avec des arômes de violette, de fruits rouges mais aussi des notes terreuses, coûte 24,9 euros (chez Crombé Wines), une fraction du prix d'un ‘véritable’ Barolo.

Mais le sommelier recommande surtout la région viticole du Haut-Piémont, au nord de Turin. Avant que la région ne commence à s'appauvrir massivement à la fin du 19e siècle, elle comptait 40 000 hectares de vignobles, contre seulement 700 aujourd'hui. «Autrefois, on produisait ici de grands vins de nebbiolo  - appelé spanna dans cette région. Une nouvelle génération est en train de prouver que c’est à nouveau possible. On y trouve des terroirs fantastiques, comme le granit de la région de Carême ou le sol volcanique de l'appellation boca. Nombre de ces vins peuvent facilement vieillir pendant 30 ou 40 ans, tout comme un barolo.»

  • «C'est ce que prouve le vigneron d'origine suisse Christoph Künzli, qui a été un des premiers à ramener l’appellation Boca sur le devant de la scène. Son Le Piane 2017 (71 euros chez Leuvin) est un des vins les plus appréciés du Haut-Piémont et peut également vieillir sans problème.»
Publicité