Publicité
sabato

Bienvenue au Wine Bar des Marolles: un double projet vin, art et antiquités

Avec une sélection de près de 200 vins, le choix ne manque pas. Thomaes affiche une prédilection pour les vins de Bourgogne et de Loire, avec quelques digressions en Allemagne, en Italie et en Espagne. ©Luc Viatour

Découverte du bar à vin avec terrasse du sommelier Vincent Thomaes, qui nous fait part de ses trois bouteilles préférées.

Le bar à vins: Wine Bar des Marolles

VIN, ART ET ANTIQUITÉS - Ce bar à vin est un double projet: à côté du bar et bistrot, installé dans une charmante bâtisse du XVIIIe siècle, se trouve un petit magasin, Le Marché du Wine Bar, qui, en plus du vin et des produits d’épicerie fine, vend des objets d’art et des antiquités, une passion de son propriétaire, Vincent Thomaes.

TERRASSE - En temps normal, jusqu’à 44 personnes peuvent s’installer dans le wine bar le temps d’un bon verre de vin. Pour faire face à la crise sanitaire, des terrasses ont été aménagées: côté rue (24 personnes) ou à l’arrière, au premier étage (10 personnes).

SOMMELIER - Vincent Thomaes a travaillé 26 ans comme sommelier aux côtés de ses deux frères au Château du Mylord, un restaurant doublement étoilé à Ellezelles. En 2007, il a fondé une "cave à manger" à Bruxelles: la première au Sablon et, ensuite, dans le quartier populaire des Marolles.

VINS - Avec une sélection de près de 200 vins, le choix ne manque pas. Thomaes affiche une prédilection pour les vins de Bourgogne et de Loire, avec quelques digressions en Allemagne, en Italie et en Espagne. Il propose également des vins surprenants, comme un Musar blanc du Liban. 23 vins sont disponibles au verre. Belle sélection de gueuzes.

ASSIETTE - La réouverture est placée sous le signe d’une carte réduite: sardines millésimées, joue de bœuf braisée au vin rouge ou suggestion végétarienne. Le magasin du bar à vin propose également des plats à emporter.

TARIFS - Sur la terrasse, les prix au verre vont de 5,5 euros (un rosé du Ventoux) à 12 euros (Champagne Laherte). Le prix des bouteilles en magasin va de 8 à 40 euros.

Les favoris du Wine Bar des Marolles

Bio à prix serré: Domaine
Mur-Mur-Ium, Le Retour, Ventoux, 2019, 10 euros.

"Cet assemblage de grenache, clairette et roussanne bat à plate couture les vins de la même catégorie de prix. Les vignerons exploitent 60 hectares à Mormoiron, près du mont Ventoux. Ce vin se caractérise par une fraîcheur d’agrume doublée d’une belle minéralité et de notes florales. Parfait pour accompagner le poisson et la volaille."

Fraîcheur du Rhône: La Roche Buissière, Flonflons, Côtes du Rhône, 2019, 17 euros.

"La syrah est un cépage typique du Rhône, qui produit ici un vin avec beaucoup de fraîcheur due à l’altitude du domaine – les vignes poussent sur des coteaux à 400 mètres au-dessus du niveau de la mer. Les vignerons travaillent de manière naturelle et élaborent le vin par fermentation spontanée, ce qui explique aussi la qualité de cette cuvée."

Sensationnel: Jean-Claude Lapalu, La Croix des Rameaux, Brouilly, 2019, 23 euros.

"Jean-Claude Lapalu, un vigneron en biodynamie du Beaujolais, s’est forgé une excellente réputation pour la finesse qu’il parvient à donner aux vins méconnus de cette région. Ce gamay sensationnel est issu de vignes âgées de 70 ans en moyenne. Vin presque noir, aux arômes allant des baies au café. Le seul problème de cette bouteille, c’est qu’on n’en veut plus d’autres après l’avoir goûtée."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité