sabato

Dorli Muhr: la femme qui a réinscrit le vin autrichien sur la carte après le scandale de l'antigel

Dorli Muhr mise sur le caractère féminin du vin et la fraicheur. ©rv

Âgée d'une vingtaine d'années, elle a réussi à entrer au Château Mouton-Rothschild. En tant que propriétaire de la société de relations publiques Wine & Partners, elle a réinscrit le vin autrichien sur la carte après le scandale de l'antigel. Aujourd'hui, avec son ex-mari Dirk van der Niepoort, elle exploite son vignoble dans la fraîcheur du Spitzerberg. La carrière de vigneronne de l'Autrichienne Dorli Muhr semblait toute tracée!

"Oui, j'ai toujours eu du cran." L'Autrichienne Dorli Muhr est fraîchement diplômée quand elle fait un périple à vélo dans la région de la Loire et du Bordelais, avec une amie. "Un jour, nous étions devant le portail du château Mouton-Rothschild et la fille de la réception refusait de nous laisser entrer. Nous avons donc décidé de recourir à un stratagème et lui avons annoncé "Tout ce que nous voulons savoir, c'est comment vous pratiquez la fermentation malolactique".

Nous ne savions absolument pas ce qu'était la fermentation malolactique, c'était juste un terme que nous avions entendu et que nous avons lâché comme ça. Bingo: la fille s'est mise à rougir et a téléphoné au chai et, pendant plus de quatre heures, nous avons eu droit à une visite privée guidée par Raoul Blondin, qui venait de prendre sa retraite après avoir été le vigneron de Mouton pendant près d'un demi-siècle."

©rv

Situation délicate

Cet épisode a donné un sens à la vie de Dorli Muhr: le vin. "Je me suis mise à lire et à traduire toute une série d'études et de livres sur le vin, dont l'ouvrage du Français Émile Peynaud, le père de l'oenologie moderne."

Quand le scandale du diéthylène glycol frappe l'Autriche, en 1985, elle se rend à l'agence de promotion du vin autrichien. "Le monde du vin autrichien se trouvait alors dans une situation très délicate car des producteurs de vin en vrac avaient coupé leur vin avec du diéthylène glycol, un antigel, pour lui donner plus de corps. Ma tâche, difficile, consistait à réconcilier les journalistes avec le vin autrichien. Ce fut une époque fantastique: je passais d'un vigneron à l'autre, absorbant toutes les informations comme une éponge."

Toscane et Portugal

Début 1991, la jeune femme fonde, avec une amie, une agence de relations publiques consacrée au vin, Wine+ Partners qui, aujourd'hui, compte 14 collaborateurs.

Cependant, comme elle rêve depuis longtemps de pouvoir faire son vin, elle se met en quête de vignobles en Italie et en France. "Mon ami Paolo de Marchi, du domaine Isole e Olena en Toscane, m'avait conseillé de me rendre dans la région de la Maremme, le long de la côte, au sud-ouest de la Toscane. J'y ai acheté une parcelle d'environ 20 hectares de terrain dans les collines, avec seulement des prairies et des chênes. Quand j'ai commencé à élaborer mon plan financier, j'ai paniqué: j'ai donc remboursé mon prêt aux banques avant de planter des vignes."

Peu après, l'Autrichienne rencontre Dirk van der Niepoort, un nom marquant de la nouvelle génération de vignerons du Douro, au Portugal. "Je vivais entre Vienne et le Douro. Et la chose la plus importante que j'aie apprise en matière de vin, c'est à quel point il est difficile de produire des bons vins dans une région chaude. J'étais stupéfaite par la finesse et la fraîcheur que Dirk parvenait à apporter à ses vins. Et j'ai commencé à comprendre que la Maremme n'était pas l'endroit idéal pour mes vins."

Caractère féminin

Après une longue période de réflexion, Muhr retourne en Autriche, et plus précisément à Prellenkirchen, où sa grand-mère avait autrefois un petit vignoble. C'est là, sur le Spitzerberg, que la jeune femme commence à faire du vin, en 2002, année de son mariage avec Van der Niepoort. "Dirk avait été séduit par les vignobles du Spitzerberg. Et moi, je rêvais de faire des vins avec le cépage blaufränkisch."

Son objectif était le suivant: après les vendanges dans le Douro, son époux viendrait en Autriche pour récolter le blaufränkisch à maturité tardive. Mais, après quelques vendanges, cette organisation s'est avérée trop complexe et elle a élaboré les millésimes 2006 et 2007 seule. "Cette période a viré au cauchemar. J'avais la vinification, mon agence de relations publiques et une petite fille de trois ans. Et en 2007, nous avons divorcé."

Si Van der Niepoort est resté son partenaire commercial, l'Autrichienne a fait appel à un vigneron après le divorce. "Aujourd'hui, je fais les vins avec Lukas Brandstätter. Et je constate qu'ils sont de plus en plus appréciés au niveau international."

Dorli Muhr mise sur le côté féminin du vin: "Il y a moins de domination, un sentiment d'harmonie et une envie de collaboration. Je ne dirige pas mon agence de relations publiques de façon hiérarchique: chacun doit prendre ses responsabilités.

Pour le vin, c'est la même chose: je veille à ce que les vignes plantées sur les 12 hectares du vignoble se sentent bien, puissent pousser dans des conditions idéales et produisent les meilleurs fruits. Je ne veux absolument pas un style de vin forcé, mais que le terroir livre son meilleur produit, naturellement."

Notre sélection

Muhr - Van der Niepoort Samt & Seide 2016

Couleur: rouge.
Cépages: blaufränkisch.
Prix: 17,50 euros.

Ce 'Samt & Seide', soit'velours & soie', est un vin avec beaucoup de densité sans être lourd. Arômes de prune bleue et de fruits des bois noirs, acidité remarquablement élégante et fraîche.

Muhr - Van der Niepoort Prellenkirchen 2016

Muhr-Van der Niepoort Prellenkirchen 2016 ©rv

Couleur: blanc.
Cépages: 90 % grüner veltliner, 10 % riesling.
Prix: 19 euros.

Le vin est serré et large en bouche, avec une légère sensation tannique. Les raisins ont bénéficié d'une brève macération pelliculaire. Un vin à la fois raffiné et riche, avec une bouche ample et une séduisante note de pomme mûre. La petite touche de riesling ajoute une belle note épicée et de la fraîcheur.

Muhr - Van der Niepoort Spitzerberg 2015

Couleur: rouge.
Cépages: blaufränkisch.
Prix: 67 euros.

Ce Spitzerberg est issu de vignes d'une cinquantaine d'années, ce qui donne un raffinement aromatique et gustatif rarement égalé. Au nez, impressions de fruits des bois noirs étayées par une note poivrée. Texture délicate, beaux tanins et belle minéralité.

Les vins de Muhr - Van der Niepoort sont disponibles chez Matthys Wijnimport, Gistelsesteenweg, 228 à 8200 Bruges, tél. 050/38.63.80, www.matthys-wines.be


Lire également

Publicité
Publicité