sabato

"J'ai un peu de vin en réserve, dont des bouteilles de Mouton Rothschild que je n'ose pas ouvrir"

©Kristof Vadot

Quel vin ouvrir ce week-end? A en croire Philippe Lhomme, fondateur et président du groupe de médias et événements Deficom, c’est le Château La Canorgue. Cet été, on partage les conseils œnologiques des Belges.

"Mon meilleur souvenir en matière de vin est lié à une bouteille ordinaire, mais nous étions en train d'escalader le Kilimandjaro! Dans le dernier camp de base, à 4.600 mètres d'altitude, un type a soudain sorti de son sac à dos un Opinel avec tire-bouchon, un saucisson et une bouteille de Côtes-du-Rhône. Le meilleur vin que j'aie jamais bu.

Enfant, je vidais discrètement les fonds de verres. Je faisais la grimace, je trouvais ce goût horrible, mais je me disais que, si les adultes buvaient du vin et que je faisais pareil, je grandirais plus vite. Cela n'a rien changé."

"Aujourd'hui, dans mon frigo à vin, j'ai un petit peu de vin de garde, dont des bouteilles de Mouton Rothschild que je n'ose pas ouvrir: le frigo est tombé en panne pendant un temps et ces superbes bouteilles ont peut-être reposé à une température trop élevée. Un jour pourtant, il le faudra bien."

"En blanc, même si j'en bois moins souvent, mes favoris sont les bons Chardonnay de Bourgogne. En rouge, ma préférence va aux Côtes-du-Rhône. En voyage, j'ai récemment bu un superbe Primitivo des Pouilles. Quant aux bulles, ce n'est pas mon truc."

©rv

"Mon coup de coeur est un vin du Lubéron. Je partage mon temps entre la Belgique et cette région, où je suis tombé sous le charme de deux domaines: le Château Les Eydins et le Château La Canorgue. Je connais bien les deux vignerons: ce sont des hommes qui aiment leur métier et sont motivés."

Coup de coeur

Le Château La Canorgue est un domaine viticole biodynamique du parc naturel du Lubéron, entre Avignon et Aix-en-Provence. Ce vin est un assemblage de syrah, grenache et carignan issus de vieilles vignes à faibles rendements. Un beau vin concentré, avec des arômes de fruits noirs, thym et poivre noir et une subtile touche boisée.

Millésime 2017, 13,90 euros chez Biodyvino.


Lire également

Publicité
Publicité