sabato

"J'avais déjà la quarantaine quand deux copains m'ont converti au vin"

©Wouter Maeckelberghe

Le vin préféré de Geert De Paepe, développeur de projets et entrepreneur.

"Chez moi, on était plutôt des buveurs de bière. J’avais déjà la quarantaine quand deux copains m’ont converti au vin. Et ils ont plutôt bien réussi leur coup, même si je ne suis toujours pas un grand amateur de vin blanc, et que, pour moi, le champagne reste lié aux occasions spéciales et festives."

"Je suis cuisinier amateur et j’avais promis à mon épouse de ne jamais entrer dans la restauration, mais je n’ai pas pu résister. Après l’Hotel 1898 The Post et le bar à cocktails The Cobbler, tous deux à Gand, j’ai ouvert le restaurant Taxi’s, dans un ancien dépôt de taxis, toujours à Gand. Nous y servons le champagne Ayala Brut Nature. J’aime son style épuré. Par contre, je ne m’occupe pas de la carte des vins: c’est le domaine du chef Gilles Bogaert et de son équipe."

"Je ne suis pas un inconditionnel des grands vins, ni du genre à collectionner les bouteilles: je préfère les vins prêts à boire. Mon cépage préféré est le pinot noir de Bourgogne, d’Allemagne et d’Autriche. La Californie, ce n’est pas mon truc. Par contre, je n’ai rien contre un bon Pinotage d’Afrique du Sud."

Coup de coeur

©rv

"Mon coup de cœur revient au Weiler Spätburgunder de Claus Schneider qui a un domaine à Baden, en Allemagne. La nouvelle génération fait de petites éditions et travaille en bio pour réaliser des vins qui se rapprochent des vins naturels. Ce qui me plaît, c’est qu’ils sont d’une belle complexité dès le départ."

Le Weingut de Claus Schneider se trouve à Baden. Le microclimat plutôt chaud influence favorablement la maturation du raisin. Depuis 2015, ses fils l’ont rejoint: Johannes, est responsable de la vinification et Christoph, des ventes. Tous deux s’orientent vers la culture bio.

Le Weiler Spätburgunder 2016 de Claus Schneider, st disponible à 15 euros chez Vitis Vin

Lire également

Publicité
Publicité