sabato

La famille royale danoise oeuvre au renouveau d'une des plus anciennes appellations de vin

©GRIMAULT Emmanuel

Un petit coin de France échappe à l'autorité du Président de la République française, mais pas à celle de sa majesté la Reine Margrethe II du Danemark, le Château de Cayx, à Cahors.

C'est elle qui peint les aquarelles qui ornent l'étiquette des magnums. Et, l'année prochaine, quand sa majesté la Reine Margrethe II du Danemark fêtera ses quatre-vingts ans, le domaine français Château de Cayx proposera une "Cuvée Octante" spéciale.

Ce château, sis à Luzech dans la région de Cahors, est, depuis 1974, la propriété de la famille royale danoise. Cette acquisition est à mettre au crédit de feu le Prince Henrik, époux de Margrethe II. Par le biais de ce vignoble, le prince opéra une sorte de retour au pays. En effet, Henri Marie Jean André de Laborde, comte de Monpezat, naquit dans le Bordelais. Il grandit dans ce qui, à l'époque, était une colonie française, le Vietnam, où son père gérait des plantations et dans la vallée du Lot.

Feu le Prince Henrik du Danemark et le directeur du vignoble, Jacques Tranier. ©rv

C'est dans là que sa famille possédait un domaine de terres et de vignobles, parmi lesquels le Domaine du Cayrou, situé à seulement 15 kilomètres du Château de Cayx. Diplomate en poste à Londres, Henri courtisa la princesse héritière danoise, ce qui finit par l'amener à Copenhague, où on le prénomma Henrik. Le couple officialisa son union en 1967 et, cinq ans plus tard, la princesse Margrethe fut couronnée Reine du Danemark.

Au palais de Copenhague, Henrik se sentit en manque de reconnaissance. En effet, la particularité du protocole danois est un peu frustrante: si l'épouse d'un roi danois porte le titre de reine, le contraire n'est pas applicable: il reste un prince. Heureusement, le Français put se'éloigner de temps à autre de la cour dans le château fortifié du XVème siècle qui surplombe un méandre du Lot.

La Reine Margrethe II et son époux restaurèrent le Château de Cayx et pour y séjourner pendant leurs vacances. Mais, pour Henrik, décédé en février 2018, le domaine fut bien plus qu'un lieu de vacances bucoliques. Il s'impliqua activement dans l'activité viticole et se plaisait à dire qu'il avait l'âme d'un viticulteur.

Vins noirs

L'appellation cahors est une des plus anciennes: à l'époque gallo-romaine, la viticulture était florissante dans la région.

L'appellation Cahors est une des plus anciennes: à l'époque gallo-romaine, la viticulture était florissante dans ce qui est aujourd'hui le département du Lot, dans le sud-ouest de la France. Les 'vins noirs', ainsi baptisés en référence à leur couleur sombre, étaient très populaires. Une des premières mentions officielles "vin de Cahors" figure sur une lettre datant du VIIème siècle, dans laquelle l'évêque de Verdun remercie son homologue de Cahors des dix tonneaux de vin qu'il lui fit parvenir en cadeau.

Et cette réputation exceptionnelle demeura intacte pendant des siècles. Hélas, vers la fin du XIXème siècle, les calamités se succédèrent: vers 1880, le phylloxéra et d'autres maladies décimèrent les vignobles, ce qui signa l'arrêt de mort des vins de qualité de Cahors, réduit au rang de région ne produisant que du vin en vrac.

©GRIMAULT Emmanuel

Renaissance

L'arrivée de la famille royale danoise au Château de Cayx est le prélude à la lente résurrection des vins de Cahors. Le prince Henrik a été le principal instigateur du renouveau de ce vignoble historique. À son initiative, les installations viticoles ont été transformées et les 24 hectares, replantés. Le prince a poussé le bouchon un peu plus loin: il en a fait son métier en se formant auprès des oenologues de Vinovalie, un groupe de 400 vignerons français réalisant un chiffre d'affaire de 48 millions d'euros. Le père du prince Henrik fut, par ailleurs, un des membres fondateurs de cette coopérative viticole.

Après le décès de Henrik, la renaissance s'est poursuivie. "Actuellement, dans les caves du château, nous faisons des essais de micro-vinification dans 9 terroirs distincts de notre domaine", témoigne son directeur, Jacques Tranier. "Dans 10 réservoirs de 50 hectolitres, nous sélectionnons les 9 meilleures parcelles du vignoble et les vinifions à part avant d'élever le vin en fût dans le respect de chaque terroir spécifique."

©GRIMAULT Emmanuel

Le Château de Cayx fait, en outre, partie du plan stratégique Biovalie 2025. "Cette année, nous espérons le faire certifier au titre de Domaine de Haute Valeur Environnementale", poursuit Tranier. "Pour l'obtenir, nous nous sommes engagés à limiter, tant que faire se peut, l'usage de produits chimiques sur les pieds et dans les parcelles."

Néanmoins, les vins de Cahors souffrent encore et toujours d'un problème d'image. "Historiquement, ces crus sont reconnus pour leur puissance et leur couleur intense, ce qui leur vaut d'être perçus comme des vins rustiques ou végétaux", déplore Tranier. "Ce n'est plus le cas. Nous maîtrisons l'élevage de nos vins dont nous mettons en valeur la belle maturité. Ainsi, nous parvenons à révéler plus d'arômes du fruit mûr, tout en conservant une belle fraîcheur en bouche."

La Reine Margrethe II du Danemark n'a aucun souci à se faire: la 'Cuvée Octante' prévue pour le prochain millésime alliera la puissance à une texture soyeuse. Une métaphore de son règne en somme.

Les vins de Château de Cayx

Château de Cayx, Les Marches de Cayx, 2014

Château de Cayx, Les Marches de Cayx, 2014 ©rv

Couleur? Rouge.
Cépages? Malbec, merlot.
Prix? 13,95 euros.

Vin d'entrée de gamme. Malbec sans arômes boisés mais avec un soupçon de merlot; il se déguste, de préférence, jeune et frais. Robe rouge rubis, arôme de fruits rouges/noirs à pépins et de jus de réglisse, notes légèrement épicées. Bouche moyennement charnue, notes de cerise, de groseille, de mûre et de réglisse. Tanins doux, fraîcheur étincelante. Finale épicée. À déguster sans attendre.

Château de Cayx, 2014

Couleur? Rouge.
Cépages? Malbec, merlot, tannat.
Prix? 24,95 euros.

Cette cuvée composée à 85% de malbec est composée de raisins cultivés sur les terrasses au sol argilo-calcaire des abords du château. Quinze mois d'élevage en barrique donnent un vin à la robe profonde, à l'arôme de fruits à pépins et à noyaux et aux touches d'épices séchées. Étonnamment concentré et élégant en bouche, riche en notes de cacao, de réglisse, de noix torréfiées et de fruit confit. Finale vanillée.

Château de Cayx, Cuvée Majesté 2014

Couleur? Rouge.
Cépage? Malbec.
Prix? 39,98 euros.

Cuvée haut de gamme, assemblée à partir des meilleurs malbec et conservée durant 16 mois dans des barriques de chêne neuves. Couleur pourpre et bouquet fermé aux arômes d'herbes, de vanille, de thym et de fruits rouges. Très charpenté et concentré (à carafer sans hésiter), tanins élégants et touches de cèdre et de chêne fumés, de fruits noirs confits, de chocolat.
Disponibles chez Magnus Vins Fins

Lire également

Publicité
Publicité