sabato

"Quand j'étais jeune, mes parents m'ont pour ainsi dire obligé de goûter des grands vins de Bordeaux"

©Wouter Maeckelberghe

Vous ne savez pas quel vin ouvrir au dîner ce week-end ? Pourquoi ne pas suivre les wine tips de Lorenze Bown, CEO de la société en stratégie vidéo StoryMe?

"Quand j'étais jeune, mes parents m'ont pour ainsi dire obligé de goûter le Château d'Yquem et d'autres grands vins de Bordeaux, comme le Château Ausone ou le Château Belair-Monange.

C'est difficile à croire, mais mon arrière-grand-père recevait chaque année un tonneau de Château Ausone, en remerciement de l'aide qu'il avait apportée au vigneron pendant la guerre.

Je garde également de magnifiques souvenirs d'un stage en marketing que j'ai eu l'occasion de réaliser à Margaux, au domaine Labégorce Zédé qui, à l'époque, appartenait à Luc Thienpont. J'ai pu suivre le processus de A à Z, de la taille des vignes au travail en cave, en passant par les vendanges."

"J'ai un lien particulier avec le domaine Avignonesi en Toscane parce que mon épouse Louise est la nièce de Virginie Saverys, la propriétaire. Quand nous visitons la région, nous y faisons toujours étape.

Pourtant, mon coup de coeur n'est pas toscan: c'est le Château Romanin Rosé, un vin élaboré en biodynamie. J'aime aussi le vin rouge de ce même domaine, mais dans l'ambiance du Midi de la France, ce rosé est absolument parfait!"

Le Château Romanin Rosé 

©rv

Situé à Baux-de-Provence, le Château Romanin appartient à la famille Charmolüe, également propriétaire du grand cru Château Montrose. Le très raffiné Château Romanin Rosé 2018, élaboré à base des cépages grenache, counoise, syrah et mourvèdre.

Disponible au prix de 15,90 euros.

Lire également

Publicité
Publicité