sabato

Sassicaia, l'iconique vin toscan, a un nouveau visage... féminin

©rv

Quand on débouche une bouteille de Sassicaia, le coeur des oenophiles bat la chamade. Cinquante ans après avoir stupéfié le monde, ce vin toscan continue à flirter avec les sommets. Désormais, c'est la troisième génération qui perpétue la tradition familiale.

En 1968, une révolution viticole se déroule en Toscane avec l'arrivée sur le marché du premier millésime de Sassicaia. Jusqu'alors, ce vin était réservé à l'usage privé de la famille de son propriétaire qui, pour l'assemblage original du premier Sassicaia commercialisé, avait fait appel à la famille amie Antinori et à son vigneron, le regretté Giacomo Tachis.

Le vin n'était pas élaboré avec le traditionnel sangiovese, mais avec du cabernet sauvignon et du cabernet franc, au grand dam des Italiens -et du monde entier- car ce type de vin n'avait jamais été produit auparavant en Italie.

Quand, quelques années plus tard, les Antinori commercialisent le Solaia et le Tignanello, également signés par l'oenologue Tachis, ils établissent ainsi l'acte de naissance des 'Super Toscans': une révolution dans l'univers du vin italien.

Jusqu'alors, le Bolgheri DOC autorisait uniquement la production de rosé. Le Sassicaia, vendu en tant que 'vino da tavola' jusqu'en 1993, est aujourd'hui encore un des rares vins à avoir son appellation propre, le Sassicaia Bolgheri DOC.

Aujourd'hui, un demi-siècle plus tard, Sassicaia est plus que jamais synonyme de vin de prestige, presque inaccessible et exclusif, invariablement acclamé dans le monde entier. À la fin 2018, le magazine Wine Spectator a placé le Sassicaia 2015 en tête de sa liste annuelle des meilleurs vins du monde. "Tout a donc été vendu. Nous en sommes très heureux", déclare Laurent Licata, l'importateur en Belgique.

"Mon père a commencé à importer le Sassicaia il y a trente ans. À l'époque, tout cela était moins évident qu'aujourd'hui, mais, comme le vin en est à son cinquantième millésime, le plaisir est double."

©rv

Troisième génération

Le Sassicaia a le caractère d'un vin de l'Ancien Monde, avec ses racines toscanes. L'histoire du Sassicaia commence dans les années 1940, à titre expérimental. Le marquis Mario Incisa della Rocchetta, fervent amateur de vins de Bordeaux de la meilleure qualité, plante des cépages issus de boutures de cabernet franc sur une colline près de Castiglioncello, en Toscane.

Cet aristocrate du Monferrat, dans le Piémont, a choisi le site de la Tenuta San Guido principalement en raison des bonnes conditions d'hébergement pour son écurie de chevaux de course. C'est ainsi que le domaine devient mondialement célèbre pour ses chevaux de race Dormello Olgiata et sa réserve naturelle et ornithologique d'environ 530 hectares, aujourd'hui cogérée avec le World Wildlife Fund. La cerise sur la gâteau, ce sont ses 'Super Toscans'.

Il y a quelques jours, le Sassicaia 2016 a reçu la note de 100 sur 100 par l'éminent Robert Parker.

"Nous, nous ne parlons jamais de 'Super Toscans'; je déteste ce mot", lance fermement Priscilla Incisa della Rocchetta. "D'ailleurs, quand on me demande si notre Sassicaia est un 'Super Toscan', je réponds par la négative. J'ajoute toujours que Sassicaia est arrivé juste avant ce mouvement."

Priscilla, qui porte le titre de princesse depuis son mariage avec le prince Heinrich zu Sayn-Wittgenstein, est la troisième génération à la Tenuta San Guido. Elle a étudié l'histoire de l'art et grandi dans un environnement où les valeurs familiales sont importantes.

La jeune princesse est, avec son père Nicolò, propriétaire de la Tenuta San Guido et le nouveau visage de ce vin iconique. Nicolò a repris les rênes du domaine à la suite de son père Mario, au début des années 80, et continue à élaborer son vin avec la même équipe, le general manager Carlo Paoli et l'oenologue Graziana Grassini.

"Mon père est plutôt réservé. Quand il m'a demandé de promouvoir nos vins à l'étranger, j'ai accepté sans hésitation. C'est ainsi que je parcours le monde entier pour présenter nos vins", explique Incisa della Rocchetta. Ce premier vignoble existe-t-il encore? "Oui, mais aujourd'hui, la majeure partie de nos raisins provient de vignobles de cabernet sauvignon situés un peu plus au sud, à Bolgheri", explique-t-elle.

Depuis, le Sassicaia est devenu un vin de renommée mondiale. Curieusement, ni sa composition, ni son étiquette n'ont beaucoup changé au cours de ce demi-siècle. "Pourtant, j'ai l'impression de continuer à devoir expliquer l'histoire de notre maison et à faire déguster nos vins aux amateurs", déclare Priscilla. "Et je me rends compte qu'au cours de ce demi-siècle, notre style de vin a fait des émules, tant en Italie que sur la scène internationale."

Amateurs patients

Bien souvent, les grands vins sont associés à un potentiel de garde et un nombre d'années d'attente obligatoire en cave. "Bah...!", soupire Incisa della Rocchetta.

"Je déguste nos vins très régulièrement et je peux vous affirmer qu'une quinzaine d'années dans une bonne cave fait des merveilles. Le Sassicaia est un vin pour amateurs patients, mais si vous voulez déguster notre vin un peu plus rapidement, nous vous proposons notre Guidalberto." Le Guidalberto a été commercialisé en 2000. Le Difese est aussi produit sur le domaine.

La Tenuta San Guido est toujours aux mains de la famille. "Cela peut sembler un peu démodé, mais les valeurs familiales sont sacrées pour nous. Mon père a 83 ans et il est très bon dans ce qu'il fait. Le haras de chevaux de course lui prend énormément d'énergie.

Il a également réussi ce qu'il a accompli, donner à notre vignoble des bases solides pour se faire un nom sur le plan international et rester performant. Moi aussi, je me sens très bien dans ce que je fais." Un sentiment que l'on peut comprendre: il y a peu, le Sassicaia 2016 a reçu la note de 100 sur 100 par l'arbitre des élégances viticoles, l'éminent Robert Parker.

Les vins de 

Tenuta San Guido Guido Guidalberto 2016

©rv

Couleur: rouge.
Cépage: 60% cabernet
sauvignon, 40% merlot.
Prix: 39,97 euros.

Cet assemblage présente une bouche très concentrée, avec des arômes de myrtille et de fraise des bois, étayée par une fine note épicée et un élégant élevage en barriques. Fraîcheur remarquablement réussie en finale.

Tenuta San Guido Sassicaia 2014

Couleur: rouge.
Cépage: 85 % cabernet sauvignon, 15 % cabernet franc.
Prix: 149,50 euros.

Arômes délicats de cassis, épices et fruits des bois. Un modèle de finesse, d'élégance et de corps, avec une personnalité et une classe clairement reconnaissables.

Tenuta San Guido Sassicaia 2016

Couleur: rouge.
Cépage: 85 % cabernet sauvignon,15 % cabernet franc.
Prix: 175 euros.

The Wine Advocate a attribué 100 points au Sassicaia 2016, une première depuis le légendaire 1985. Le 2016 offre une profondeur particulièrement réussie, avec une note florale élégante bien présente. Belle minéralité et tanins déjà bien tissés.

Disponible via Licata Vini à Diepenbeek, tel 011/22.20.37 

Lire également

Publicité
Publicité