24 destinations pour 2024 | La bucket list à découvrir

Pour épicer un peu notre bucket list, quelles sont les destinations à découvrir absolument pour 2024? Voici un tour du monde en 24 étapes, qui nous fait voir de toutes les couleurs.

01 Paradis subtropical et ciel étoilé | Ishigaki, Japon

Ishigaki est une île de l’archipel japonais particulièrement appréciée des amateurs de snorkeling et de plongée sous-marine en raison de ses spectaculaires coraux et de ses importantes populations de tortues et de raies. Sable blanc, eau cristalline, barrière de corail et nature préservée sont ainsi les atouts majeurs de ce paradis subtropical.

Publicité

Ce que l’on sait moins, c’est qu’il s’agit également du premier "Dark Sky Park" (parc du ciel étoilé) du Japon. En d’autres termes, c’est l’endroit idéal pour observer le ciel de nuit, lorsque la Voie lactée se laisse découvrir sans aucune pollution.

Publicité

Un conseil pour ceux qui recherchent une maison de vacances spéciale avec vue sur la mer: le célèbre architecte japonais Sou Fujimoto a conçu la spectaculaire villa/retraite "Not a Hotel" sur la côte sud-ouest. Sa conception circulaire, couronnée d’un toit ondulant et luxuriant, invite les hôtes à embrasser la nature sous tous les angles.

L’île étant plus proche de Taïwan que de Tokyo, c’est certainement l’occasion de prendre un vol pour Taïwan ou Hong Kong, et de continuer les aventures.

02 Le vol du condor | Vallée de Colca, Pérou

De nombreux condors nichent dans la Vallée de Colca; ils évoluent sans effort au gré des courants ascendants venus du canyon, deux fois plus profond que le Grand Canyon aux États-Unis.
©Shutterstock
Publicité
Publicité

Fait notable: le canyon de Colca, au Pérou, est deux fois plus profond que le Grand Canyon aux États-Unis et fut longtemps considéré comme le plus grand de la planète. Il faut compter 4h30 de route au nord d’Arequipa pour atteindre l’impressionnante Vallée de Colca, une région naturelle absolument magnifique, où l’un des oiseaux les plus impressionnants au monde, l’Andescondor, survole régulièrement les lieux.

Les personnes à la recherche d’un hébergement dans la vallée de Colca peuvent désormais se rendre au camp de tentes de luxe Puqio. Ce dernier ne se contente pas de proposer un hébergement, mais emmène également ses hôtes découvrir la vallée. Avec un herboriste, par exemple, qui explique tout sur les médicaments à base de plantes.

L’aventure est également au rendez-vous: explorer la région à cheval ou faire une randonnée en altitude. Les deux avec un guide, bien sûr. Les plus belles vues sont gratuites.

04 Paname sans la foule | Paris, France

©Louis Colbee / Unsplash

Quand on pense à Paris, on pense bien sûr en premier lieu aux Jeux Olympiques qui auront lieu cette année. Mais cela ne veut pas dire que ceux qui n’ont pas envie de soutenir les athlètes ou les cyclistes belges sont laissés pour compte. La littérature, l’art et la mode seront également à l’honneur.

Sarah Andelman, l’une des fondatrices du légendaire concept store Colette (fermé en 2017), inaugure "Mise en Page", une exposition temporaire au Bon Marché Rive Gauche (du 24 février au 21 avril). Cette exposition mélange les bouquins les plus intéressants et triés sur le volet, provenant d’éditeurs culturels tels qu’Assouline et Kitsuné, à des produits particuliers (totebags, bijoux, bougies) provenant de librairies du monde entier.

À la Fondation Louis Vuitton, on peut encore découvrir l’exposition Mark Rothko jusqu’au début du mois d’avril. Et l’exposition "Mode et sport: d’un podium à l’autre" au Musée des Arts Décoratifs (jusqu’au 7 avril) explore les relations entre la mode et le sport. Histoire de ne pas non plus zapper totalement l’événement mondial de 2024.

Bienvenue dans la maison de "Barbapapa" dans les Alpes françaises

03 Des plages et un Chipperfield | Comté de Scanie, Suède

Ponctuée de villes magnifiques et d’un patchwork de champs colorés, la Scanie se distingue par sa créativité: c’est un passage obligé pour tous les passionnés d’art.
©Gerry Johansson

Avec le concours de l’Eurovision qui se déroule cette année à Malmö, la troisième ville de Suède sera sous les feux de la rampe. Mais il ne faudrait pas oublier la Scanie, la province la plus méridionale de Suède. Car elle a tout pour plaire: de magnifiques paysages avec de vastes champs de céréales, des plages blanches et dorées ainsi que de pittoresques bourgades aux maisons colorées si typiques.

En matière de gastronomie et de design, la région ne manque pas non plus d’atouts. L’année dernière, par exemple, Daniel Berlin, déjà élu quatre fois "chef suédois de l’année", a ouvert Vyn, un bar à vin, restaurant et hôtel près du village de Brantevik.

Toujours sur la côte est, mais beaucoup plus au nord, se trouve le Kivik Art Centre, un parc d’architecture en plein air où l’on peut observer les œuvres d’artistes de renom tels que David Chipperfield, Snøhetta et Gert Windgårdh.

05 Art moderne et island hopping | Malte

Maltabiennale.art 2024 ouvre ses portes le 11 mars prochain et accueille De nombreux artistes autour du thème de l’insularité.
©Ray Ziak / Unsplash

Outre la biennale d’art de Venise, une toute nouvelle biennale est organisée à Malte, du 11 mars au 31 mai. Jusqu’à présent, les îles situées au sud de la Sicile ont surtout attiré les touristes grâce à leurs eaux bleues cristallines, leurs sites de plongée et les différents sites classés au patrimoine mondial de l’Unesco, mais les amateurs d’art sont désormais bienvenus.

Les œuvres de près de 80 artistes originaires de 23 pays différents seront mises en lumière à travers des pavillons qui ont été érigés spécialement pour l’occasion, sur douze sites historiques répartis entre l’île de Malte et celle de Gozo. Fait remarquable: les œuvres d’art contemporain feront toutes le lien avec l’histoire de l’île, sur le thème "Insulaphilia" (amour de l’île).

Autre évènement à ne pas manquer: l’ouverture, au mois d’octobre, du Malta International Contemporary Art Space (Micas).

06 By the river | Vallée de L’Hudson, États-Unis

À deux heures de route de New York, la vallée de l’Hudson attire les amoureux de la nature.
©Shutterstock

La vallée de l’Hudson, la région qui longe la rivière Hudson dans l’État de New York, de la banlieue nord de New York à Albany, réunit pléthore de chefs urbains, d’hôteliers et autres artistes inspirés par tout ce que la nature environnante peut leur offrir. Ici, les ingrédients frais viennent directement des fermes et l’artisanat local n’est que trop heureux d’être utilisé dans les intérieurs des nouveaux hôtels.

Il suffit de demander à Taavo Somer, l’homme à l’origine du restaurant Freemans, à New York, qui a ouvert dans la région Inness un country club d’un nouveau genre avec hôtel, restaurant et terrain de golf, à seulement deux heures et demie de route de la plus grande ville des États-Unis.

Même en train, cette région est facilement accessible. Aucune excuse, donc: on peut ainsi s’arrêter au Dia Beacon, un musée d’art moderne qui, cette année, met en lumière l’œuvre du Britannique Steve McQueen. La collection permanente est également saisissante, comprenant des œuvres de Richard Serra, Donald Judd et Louise Bourgeois, entre autres.

07 European Green Capital | Valence, Espagne

Le Jardín del Turia est l’un des plus grands parcs urbains naturels d’Espagne.
©Shutterstock

Peu de villes savent aussi savamment mélanger l’ancien et le moderne que Valence. Cette année, la troisième ville d’Espagne a également reçu une "green card": elle a été désignée "Capitale verte de l’Europe", car elle a déjà pris de nombreuses mesures plus durables pour devenir neutre sur le plan climatique, notamment, et rendre ses rues plus vertes. Par exemple, 97% des habitants vivent désormais à distance de marche d’un espace vert. Notre recommandation? Le Jardín del Turia, une zone verte de pas moins de 136 hectares et de 9 kilomètres de long — le plus long parc urbain d’Europe.

Tout cela vous invite naturellement à découvrir la ville de manière durable: à pied ou à vélo. Valence compte ainsi pas moins de 200 kilomètres de pistes cyclables, qui permettent de découvrir des lieux incontournables tels que la Ciudad de las Artes y las Ciencias (ville des arts et des sciences).

Un autre parc agréable est le Parque Central, où l’on peut se rafraîchir après avoir visité les nombreux cafés et boutiques du quartier très tendance de Ruzafa.

08 Se battre pour la culture, quelle aventure | Tartu, Estonie

La "Upside Down House" à tartu se situe à un jet de pierre de l’Estonian National Museum.
©Shutterstock

Le centre-ville médiéval de Tallinn est peut-être déjà inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, mais la deuxième ville d’Estonie Tartu, est un autre incontournable. Tartu n’est pas seulement la plus ancienne ville de la Baltique, elle est aussi connue comme ville universitaire qui attire la jeune génération avide de culture. Il n’est donc pas surprenant que Tartu puisse se targuer d’être "Capitale européenne de la culture" cette année, tout comme la région du sud de l’Estonie.

Au total, plus d’un millier d’activités sont au programme. Qu’il s’agisse de festivals, d’expositions et d’ateliers, Tartu foisonne. L’un des temps forts sera le "Art Camp" international, organisé en juillet à Äksi, juste à l’extérieur de la ville. Cette région, et en particulier le lac Saadjärv à l’est, a inspiré de nombreux artistes, dont le peintre expressionniste Konrad Mägi.

Enfin, au mois d’août, on pourra se rendre au festival de la gastronomie et du vin de Tartu. Idéal pour ceux qui ont toujours voulu goûter un "kiluvõleib": un sandwich de pain de seigle avec des sprats marinés, recouvert d’une épaisse couche de "munavoi", une pâte à tartiner à base d’œufs et de beurre. Un encas idéal avant d’entamer une visite renversante de la Upside Down House.

09 Enfin, un musée pharaonique | Le Caire, Égypte

©Shutterstock

Le Caire est traditionnellement le point de départ de ceux qui veulent visiter les pyramides de Gizeh et les autres sites uniques de l’Égypte ancienne. Il est indéniable que la richesse historique et l’héritage des pharaons est difficilement comparable.

Heureusement, les trésors archéologiques trouveront bientôt une place de choix au sein du superbe Grand Musée égyptien, dont l’ouverture serait prévue à la fin du printemps. Avec une première pierre posée en 2002, le Grand Musée égyptien aura su faire tenir le monde en haleine.

Conçu par Heneghan Peng Architects (Dublin/Berlin), et en parti construit par le groupe belge Besix, ce vaisseau moderne sera le plus grand musée au monde consacré à une seule civilisation, avec de plus de cent mille objets. De la célèbre statue du pharaon Ramsès II, haute de près de 10 mètres, à pas moins de 5.000 objets trouvés dans la tombe de Toutankhamon, la collection présentée sera absolument inédite. Du jamais vu, du jamais vu, du jamais vu.

10 Rando dans le désert | Utah, États-Unis

Le Canyon de Zion se situe dans  l’État de l’Utah, à 3 heures de route de la ville animée de Las Vegas.
©Sapan Patel / Unsplash

Le paysage désertique de l’État américain de l’Utah est incontestablement remarquable, surtout au lever ou au coucher du soleil, lorsque les rochers prennent une chaude couleur rouge. Une bonne façon d’admirer ce spectacle est de réaliser une randonnée dans le parc national de Zion, et admirer son canyon, une gorge de pas moins de 24 kilomètres de long et 800 mètres de profondeur.

On peut également emprunter la Canyon Scenic Route, qui est quant à elle très appréciée des personnes qui parcourent le pays en camping-car.

Les amateurs d’architecture ont également mis l’Utah sur leur bucket list: le complexe hôtelier Amangiri est certainement l’un des hôtels les plus instagrammables (et spectaculaires) au monde. Situé dans le Grand Circle of National Parks and Monuments, il dispose d’un spa de 25.000 mètres carrés!

Le Studio Andrew Trotter, connu entre autres pour la Masseria Moroseta dans les Pouilles, travaille actuellement sur Paréa Zion, un hôtel qui devrait ouvrir fin 2024 et servira non seulement d’hôtel, mais aussi de lieu de retraite. Adresse à suivre, donc.

12 À l’état sauvage | Minho, Portugal

Dans le parc national de Peneda-Gerês, les "garranos" vivent à l’état sauvage.
©Alamy

Lorsque l’on évoque le Portugal, on pense rapidement à l’Algarve ou à l’Alentejo, mais les régions septentrionales méritent d’être explorées. Le climat, moins méridional, fournit le sol fertile du célèbre "vinho verde" portugais.

Le parc national de Peneda-Gerês vaut également le détour: les paysages sont à couper le souffle et l’on peut peut-être y apercevoir des chevreuils ou des loups ibériques. Dans le parc, on trouve également des garranos, ces petits chevaux sauvages robustes, qui gambadent en semi-liberté.

Et si l’on veut allier beauté naturelle et beauté intérieure, on peut pousser les portes de She She Retreats, qui organise depuis plusieurs années des retraites de bien-être en Allemagne et à Majorque. Du 22 au 26 mai, cette retraite s’installe dans un vieux château de la vallée de Lima. Là, un petit groupe de femmes pourra suivre un programme où les concepts de mouvement, de pleine conscience et de créativité sont primordiaux. Elles cuisineront ensemble, mais effectueront aussi des randonnées, du yoga et des pilates.

En Norvège, le Salten et ses paysages grandioses loin des touristes

11 De l’art dans une base navale | Kristiansand, Norvège

À Kristiansand, l’art moderne norvégien est à l’honneur.
©Shutterstock

Kristiansand est la ville la plus méridionale de Norvège, avec ses maisons colorées en bois et ses bateaux qui permettent d’explorer les îles voisines. Elle se trouve à un peu moins de quatre heures de route d’Oslo. Sur la place, il y a même des palmiers!

Il faut absolument visiter Odderøya, une ancienne base navale qui fut la plus grande station de quarantaine de toute l’Europe du Nord. Aujourd’hui, on peut s’y promener et s’y baigner en admirant les fjords, mais il y a tout autant d’œuvres d’art à admirer. Plus tard dans l’année, le Kunstsilo, un ancien silo à grains transformé en musée, affichera aux cimaises encore plus d’œuvres d’art et mettra l’accent sur l’art moderne norvégien.

13 World Design Capital | San Diego, États-Unis

La bibliotheque geisel à san diego, un réel joyau brutaliste.
©Shutterstock

À San Diego, il n’y a pas que les plages, les fish tacos et la bière. Cette année pourrait être charnière car la ville vient d’être nommée ni plus ni moins capitale mondiale du design, en même temps que sa ville jumelle Tijuana (au Mexique). Les deux villes disposent d’une riche communauté de designers, et elles le montreront lors de divers événements, comme la semaine du design à Tijuana en mai.

Les amateurs d’architecture sont également au bon endroit à San Diego: il faut absolument passer par la bibliothèque Geisel, brutaliste et futuriste, conçue dans les années 1970 par William Pereira, l’homme qui a également dessiné le musée d’art du comté de Los Angeles.

Autres hotspots architecturaux: le Salk Institute de Louis Kahn et, de l’autre côté de la frontière, le Tijuana Cultural Center de Pedro Ramirez Vazques et Manuel Rossen Morrison.

14 Nature à une heure de Berlin | Brandenbourg, Allemagne

©Getty Images

Il n’a pas échappé aux chefs cuisiniers des environs de la capitale allemande, Berlin, que la vie en ville devient de plus en plus chère, et que la nature attire de plus en plus de citadins.

Cet été, Hannes Broecker et Claude Schötz rouvriront leur Bistro Parg sur le domaine Grosser Garten dans l’Uckermark, à un peu plus d’une heure de route de Berlin. Parg se niche en pleine nature et possède son propre jardin potager. Les personnes qui auraient encore une petite faim après y avoir déjeuné peuvent se rendre un peu plus loin, au Kombini Kiosk pour une glace.

Aussi, il est possible de passer la nuit dans les environs à Das Glashaus, une villa de vacances architecturale lumineuse dotée d’un toit en verre spécial d’où l’on a une vue imprenable sur la nature environnante.

15 La ville de toutes les villes | Singapour

Le succès de Singapour repose sur sa transformation perpétuelle, sa capacité à se réinventer et son regard tourné vers un avenir plus vert.
©Coleen Rivas / Unsplash

Singapour figure sur de nombreuses listes des destinations incontournables cette année, grâce à son ambition, sa vision, son architecture, sa sécurité et sa gastronomie de rue. Mais la cité-état offre bien plus que cela. Grâce au Green Plan 2030, la ville devrait devenir encore plus verte qu’elle ne l’est. La moitié de l’île est déjà couverte de végétation et le gouvernement souhaite que chaque foyer soit bientôt à moins de 10 minutes d’un parc.

Tous ces atouts n’ont pas échappé, entre autres, à l’entrepreneur local Wee Teng Wen. Après avoir ouvert le restaurant étoilé Odette, il a récemment transformé l’ancienne école secondaire Nan Chiau en une communauté créative où se réuniront, avant la fin de l’année, une cinquantaine de marques de style de vie, d’entreprises de bien-être, de sociétés de divertissement et de projets artistiques et culturels.

16 Point break | Crescent Head, Australie

À 340 kilomètres de Sydney, Crescent Head est un haut-lieu du surf, mais aussi pour spotter baleines et dauphins.
©Shutterstock

Crescent Head, à un peu moins de cinq heures de route au nord de Sydney, c’est tout simplement l’un des meilleurs spots de surf d’Australie. À Creso, comme l’appellent les locaux, il se peut que l’on croise des dauphins au gré des vagues. Dans les années 1960, Midget Farrelly, alors champion du monde, n’arrêtait pas de parler des vagues parfaites, et tout le monde a ensuite voulu découvrir ce village de surf. Creso n’est pas seulement accessible aux plus habiles d’entre nous sur une planche, mais aussi aux débutants.

Crescent Head est également le lieu de prédilection pour spotter les baleines. Si l’on emprunte le Big Hill Rainforest Track — un parcours de 1,4 kilomètres —, on aura peut-être la chance d’en apercevoir quelques-unes au large. Quoi qu’il en soit, l’ouverture imminente du Sea Sea, un hôtel de charme doté d’un club de surf, se fait désirer. Les propriétaires gèrent déjà The Slow, à Bali, et sont eux-mêmes des surfeurs notoires.

17 Gros débit | Delta de l’Okavango, Botswana

C’est au Botswana que l’on trouve la plus grande population d’éléphants au monde. Le delta de l’Okavango est d’ailleurs essentiel pour la survie de l’espèce.
©Shutterstock

Évoquer le Botswana fait immédiatement penser à l’incroyable delta de l’Okavango. Il s’agit du plus grand delta intérieur du monde, traversé par un fleuve de 1.600 kilomètres de long. La région attire non seulement de nombreux oiseaux, mais aussi des lions, des zèbres et des hippopotames. Il n’y a nulle part ailleurs autant d’éléphants.

On peut explorer cette merveille de la nature à bord d’un 4x4 lors d’un safari, ou s’immiscer dans la luxuriante flore sur un bateau traditionnel en bois, le "mokoro".

Comme toute la zone est protégée, les lodges se comptent sur les doigts d’une main. Pourtant, cette année, un nouveau centre de villégiature durable verra le jour: l’Atzaro Okavango est complètement immergé dans la nature sauvage et n’est accessible que par hélicoptère.

Dans les Ardennes, deux entrepreneurs ouvrent une maison de vacances, cheffe comprise

18 Dans le port de Rotterdam | Rotterdam, Pays-Bas

©Victor L. / Unsplash

Rotterdam, c’est un peu le New York européen. La vie dans la capitale néerlandaise de l’architecture ne s’arrête jamais. La mue artistique et surtout architecturale est en marche: la skyline est saisissante. Surtout avec Depot Boijmans Van Beuningen ou le musée Fenix (l’équivalent néerlandais du musée Red Star Line d’Anvers), qui est en cours de construction, et dont l’escalier spectaculaire en miroir surplombera le quartier de Katendrecht.

Par ailleurs, Rotterdam est également en effervescence là où l’on s’y attend le moins. Dans des quartiers comme West, sur Zaagmolenkade et à Crooswijk, par exemple. À West, on peut manger mexicain chez Masa, à Zaagmolenkade, on peut acheter un nouveau carnet de notes de la designer Marjolein Delhaas et Crooswijk accueillera bientôt le premier hôtel-café au monde. Paul Sharo, propriétaire de la marque de café Man with Glasses, ouvrira non seulement un bar à café, sur les rives de la Linker Rottekade, mais aussi un restaurant et vingt chambres d’hôtel.

19 À vélo à travers 8 pays | Trans Dinarica Trail, les Balkans

On peut admirer les forêts denses du parc national de Tara depuis le point de vue de Banjska Stena.
©Shutterstock

Cette année marque l’inauguration officielle du Trans Dinarica Trail, un itinéraire cycliste de pas moins de 2.000 kilomètres à travers huit pays des Balkans, à savoir la Slovénie, le Monténégro, le nord de la Macédoine, la Bosnie-et-Herzégovine, la Serbie, la Croatie, l’Albanie et le Kosovo.

Le parcours n’emprunte pas que des routes goudronnées et évite notamment les villes pour se retrouver dans des endroits insolites, hors des sentiers battus. Un site classé au patrimoine de l’Unesco, par exemple, un lac magnifique, un domaine viticole ou un parc national. L’un des sites incontournables est le parc national de Tara, en Serbie, avec sa forêt d’épinettes serbes, des cascades, des lacs et des points de vue photogéniques comme celui de Banjska Stena. Les premiers randonneurs pourront partir en juillet.

20 Recherche de chakras au musée | Lisbonne, Portugal

L’artiste Joana Vasconcelos entend promouvoir la santé, le bien-être et la guérison à travers ces séances de méditation du chakra au Musée Maat à Lisbonne.
©Alamy

Été comme hiver, Lisbonne a tout pour plaire. Alors pourquoi ne pas y découvrir une discipline inconnue ou de nouvelles personnes ?

Au musée Maat, par exemple, on peut s’initier à une séance de méditation du chakra du cœur, parmi les œuvres d’art de Joana Vasconcelos (qui présente ses œuvres jusqu’au 4 août). Cette pratique spirituelle vise à équilibrer et à harmoniser les centres énergétiques du corps. Ainsi, pour un temps, le musée d’art devient un lieu où l’on travaille sur son bien-être mental.

Et pendant que l’on y est: Claus Sendlinger, fondateur du groupe Design Hotels, ouvre dans le courant de l’année la "Casa Noble" à Lisbonne. Un hôtel, certes, mais aussi un lieu où les créatifs pourront se réunir pour faire de la musique, cuisiner ou discuter de thèmes tels que la durabilité.

21 Spaces of Possibility | Bruges, Belgique

©Emran Yousof / Unsplash

Il n’y a pas de mal à découvrir son propre pays, de fond en comble! Tous les trois ans, Bruges organise une triennale au cours de laquelle des artistes et des architectes contemporains jettent un regard neuf sur le centre pittoresque de la ville.

Le thème de cette année est "Spaces of Possibility". Concrètement, comment une ville historique classée au Patrimoine de l’Unesco, et où la préservation est centrale, peut-elle faire face à des concepts tels que le changement et la durabilité? Et comment l’art et l’architecture contemporains peuvent-ils créer un nouveau cadre pour cela? Du 13 avril au 1er septembre, les rues du centre historique de Bruges et celles de Zeebrugge seront envahies par des installations d’art contemporain et d’architecture. Ces installations seront réalisées, entre autres, par Studio Ossidiana (Pays-Bas), Norell/Rodhe (Suède) et Bangkok Project Studio (Thaïlande).

Vous êtes toujours à la recherche d’un lieu de séjour responsable sur le plan architectural? L’architecte d’intérieur Jo Hoeven, connu sous le nom de Studio LoHo, ouvrira une nouvelle maison d’hôtes à Bruges au printemps: Jonojé comprendra cinq suites et servira de vitrine à Studio LoHo.

22 Oubliez les clichés | Bodrum, Turquie

Avec ses vestiges et ses jolies criques, Bodrum entend désormais convaincre les voyageurs de sa transformation: la cité balnéaire accueuille désormais deux restaurants étoilés.
©Getty Images

Lorsque l’on évoque Bodrum, on pourrait avoir le poil qui se hérisse. Car on pense tout de suite aux établissements du tourisme de masse, mais aussi à son Mausolée, l’une des sept merveilles du monde. Mais ce que l’on sait moins, c’est que cette cité touristique de la mer Égée abrite également de nombreux villages pittoresques, des plages à l’eau turquoise et, surtout, de nombreux points de vue paisibles qui n’ont pas encore été découverts par le grand public.

Pourquoi ne pas faire connaissance avec le vin local chez Karnas Vineyards et goûter en même temps leur fromage de chèvre fait maison? Gumusluk, quant à lui, est l’endroit idéal pour un coucher de soleil inoubliable, par exemple lors d’une randonnée le long de la côte. Autre fait notable: deux restaurants, Maçakızı  et Kitchen, ont fait leur entrée dans la liste des étoilés au Guide Michelin.

Marrakech ou Italie | 2 nouvelles adresses où passer la nuit

23 14 kilomètres de tranquillité | Parc national de la Suisse Saxonne, Allemagne

©Shutterstock

Dès 1817, le peintre allemand Caspar David Friedrich avait démontré avec son tableau "Der Wanderer über dem Nebelmeer" à quel point la nature peut être inspirante en Suisse saxonne, dont le parc national s’étend de Dresde à Prague. Comme beaucoup de gens aujourd’hui, il recherchait le calme dans les environs de sa ville natale de Dresde. Pour y trouver de nouvelles idées, mais surtout pour s’y détendre.

À l’occasion du 250E anniversaire de la naissance de l’artiste, on peut suivre la route qui porte son nom à travers le parc national. Sur le sentier Caspar David Friedrich, long de 14 kilomètres, on peut passer un peu plus de quatre heures devant des formations rocheuses spectaculaires et des vues panoramiques. C’est aussi l’endroit où l’artiste a puisé l’inspiration pour son tableau de 1817, célèbre dans le monde entier.

Cette année, l’Allemagne célèbre également l’anniversaire de la naissance de Friedrich en organisant des expositions à Hambourg, Berlin et Dresde. On peut y  admirer ses œuvres et, peut-être, s’amuser à y reconnaître quelques paysages de la Suisse saxonne.

24 Farm to table et jardin-destination | Somerset, Royaume-Uni

Créé par le célèbre paysagiste Piet Oudolf, le jardin de la galerie Hauser & Wirth Somerset veut être un manifeste botanique enraciné de plein-droit dans la nature.
©Alamy

Avec ses landes violettes et accidentées, son littoral époustouflant et ses villages pittoresques qui semblent tout droit sortis d’une série télévisée, le Somerset, dans le sud-ouest de l’Angleterre, est l’une des plus belles régions du Royaume-Uni. Si Bath et Bristol sont incontournables, les voyageurs amateurs de festivals viennent aussi pour Glastonbury. Mais depuis que la grande galerie Hauser & Wirth a ouvert une succursale dans le Somerset, avec un magnifique jardin créé par l’architecte paysagiste néerlandais Piet Oudolf, la région connaît un véritable essor.

L’un des chefs les plus inspirés du pays, Merlin Labron-Johnson, a ouvert le restaurant Osip à Bruton. L’adresse compte une étoile Michelin depuis 2021 et a reçu une étoile verte l’année dernière. Le petit restaurant ne dispose que d’une poignée de places et propose des menus dégustation hyper-saisonniers de la ferme à la table, souvent avec des légumes de son propre jardin. Plus tard dans l’année, Osip 2.0 ouvre ses portes: il s’agit du même concept, avec quelques chambres où les clients pourront aussi séjourner.

Holm, à South Petherton, est un autre restaurant où la provenance, la durabilité et l’hospitalité sont clés.

Publicité