Publicité
sabato

8 séjours historiques aux quatre coins du monde

Le colonial chic de l'Hacienda Sac Chich au Mexique. ©Rafael Lizarraga

Parce que parfois, une façade est plus complexe qu'il n'y paraît. Séjourner dans des bâtiments historiques où tsars, grand-ducs et même Napoléon se sentaient chez eux.

Kruger Shalati Hotel, Afrique du Sud

Un hôtel dans l'un des plus grands parcs safari du monde. ©Kyle Lewin

©Kyle Lewin

CHECK-IN "Do not drop this in the river", est-il inscrit sur les cartes magnétiques des chambres de l’hôtel Kruger Shalati, situé dans l’un des plus grands parcs safari du monde. Un avertissement justifié, quand on sait que les 24 chambres sont aménagées dans un train à vapeur restauré, perché sur un pont de 15 mètres de haut qui surplombe une rivière où passent crocodiles, hippopotames, buffles et éléphants. La piscine offre une vue sur la savane et ses habitants.

GET A ROOM On oublie le safari lodge standard. Grâce aux hautes fenêtres et aux couleurs pastel fraîches, les wagons sont spacieux et lumineux. Textiles africains et art local donnent à la déco une touche originale.

©Kyle Lewin

BEDTIME STORIES L’hôtel est un hommage aux premiers touristes du Kruger, en 1920, à l’époque où ce parc ne pouvait être visité qu’en train. Le pont Selati était alors un arrêt fixe. En 1926, grâce aux débuts du tourisme de safari, le Kruger fut reconnu comme l’une des premières réserves naturelles du monde. Aujourd’hui, l’hôtel vise une clientèle un peu plus inclusive, offrant des réductions aux résidents des pays d’Afrique en voie de développement. (EVL)

CHECK-OUT À partir de 460 euros la nuit par personne.

Hacienda Sac Chich, Mexique

Les différents bâtiments qui composent l’hacienda datent de 1850 et servaient à la fabrication d’une fibre textile locale issue de l’agave. ©Rafael Lizarraga

©Tamara Uribe

CHECK-IN À 30 minutes de Mérida, la Casa de Maquinas de l’Hacienda Sac Chich se compose de trois structures rectangulaires datant de 1850. On y produisait à l'époque de l’henequen, une fibre textile faite avec de l’agave, aussi appelé "or vert", et qui était expédiée du port de Sisal tout proche. Avec l’invention des fibres synthétiques au début des années 1900, ce type d’haciendas a été fermé ou abandonné. Partout, on trouve des indices de sa vie antérieure, comme une impressionnante hauteur sous plafond, des poutres massives et des murs défraichis.

GET A ROOM La Casa Vieja, la Casa Nueva ou la Casa Antigua, c’est au choix. On se retrouve sur le toit-terrasse en empruntant la loggia. À noter, la piscine d’eau douce qui était autrefois le réservoir d’eau est hautement appréciée dans la chaleur torride du Yucatan.

MODERN TIMES Pour les aficionados de demeures contemporaines, la Casa Sisa, adjacente à la Casa de Maquinas de l’Hacienda Sac Chich et lauréate de plusieurs prix, se veut ouverte sur l’extérieur. Entourée de bassins couverts de nénuphars, cette guest house (pour 8 personnes) est faite de bois, de pierre calcaire et de plâtre poli pour obtenir une finition élégante selon l’ancienne technique maya appelée "chukum". On peut réserver les deux casas ensemble. (NW)

CHECK-OUT À partir de 807 euros la nuit pour deux personnes.

Les Cabanettes, France

Un lieu de pèlerinage architectural à côté des marais et salines d'Arles. ©Fabien Dendievel

©Fabien Dendievel

CHECK-IN Sur une route d’Arles, cette adresse est comme une touche de Palm Springs entre salines et marais. Avec son plan circulaire, ses grandes verrières et sa décoration intérieure et extérieure élaborée, l’hôtel, construit en 1967 par Armand Pellier, est l’un des rares sites de pèlerinage architectural où l’on puisse réserver une chambre. Sa façade arbore le logo officiel du label d’architecture français "Patrimoine du XXe siècle".

GET A ROOM Les anciens propriétaires ont accepté de remettre leur motel à une seule condition: le jeune couple franco-américain qui le reprenait devait le conserver dans son état d’origine. Des chaises de jardin à la verrerie d’art, en passant par les cloisons en bois, rien n’a changé — sauf les housses de couette en soie. Le haut niveau d’entretien, les hôtes chaleureux et les chefs branchés qui se succèdent aux fourneaux pour les dîners et brunchs du week-end apportent un nouveau souffle à ce lieu oublié. 

©Fabien Dendievel

MUSEUMS AND MOSQUITOS Arles est à 15 minutes. Cette petite ville aux portes de la Camargue est connue pour ses moustiques et son offre culturelle, dont les Rencontres de la photographie. Pour en savoir plus sur les moustiques et les musées, rendez-vous à l’office du tourisme. (NH)

CHECK-OUT À partir de 95 euros la nuit pour deux personnes.

Druum, Belgique

L'hôtel Druum vous invite dans l'une des premières maisons bruxelloises construites par les grands industriels. ©Antoine Meyer / gngr nggr studio

C’est ici qu’a été imprimé le faux Soir pendant la Seconde Guerre mondiale.

CHECK-IN L'hôtel Druum s’est installé dans l’une des premières maisons construites par de grands industriels à Bruxelles. La partie à l’avant, qui date de 1840, était occupée par le directeur d’une compagnie locale des eaux. C’est ici que, pendant la Seconde Guerre mondiale, le faux Soir a été imprimé. Les artisans se sont par la suite succédé à un rapide rythme: Pipière Vinche et Cie fabriquait des pipes, la famille Cose faisait des boîtes pour des montres, et Paul Van Kueken créait des bijoux.

C’est ce dernier qui a raconté l’histoire du bâtiment à ses nouveaux propriétaires, le couple formé par Karine Van Doninck et Jo Huygh. Aujourd’hui, les lieux abritent un bed and breakfast contemporain faisant la part belle à l’art et à la culture locale.

©Antoine Meyer / gngr nggr studio

GET A ROOM Chacune des cinq chambres a été décorée par un artiste ou un collectif d’artistes: Catalina Quezada Ortega, David Bade, Thomas l’Anson, Gerlando Infuso et Matthieu Manche. D’où leur caractère ludique ou rêveur.

WILD CARD Dans la droite lignée de l’histoire du quartier, Druum souhaite collaborer avec des artisans locaux. Les lavabos des chambres ont été livrés par Detremmerie, tandis que Glocom s’est chargé des lits. Le voisin, Denis Romainville, a fabriqué la structure en acier de la table du petit déjeuner. (TDC)

©Antoine Meyer / gngr nggr studio

CHECK-OUT À partir de 120 euros la nuit pour deux personnes.

Twin Palms, États-Unis

La maison de Frank Sinatra, témoin d'innombrables fêtes et intrigues.

© Jake Holt Photography 2016

CHECK-IN Si Palm Springs est devenu le nombril du glamour hollywoodien de l’après-guerre, c’est en partie grâce à Frank Sinatra. À la fin des années 1940, le chanteur s’y est fait construire cette villa moderniste, qui est rapidement devenue le centre névralgique de la Movie Colony. Quand Sinatra hissait le drapeau Jack Daniels entre les deux palmiers du jardin, les initiés savaient que l’heure des cocktails avait sonné. Aujourd’hui, la maison est le témoin silencieux des fêtes qui s’y sont déroulées.

GET A ROOM La villa avec piscine en forme de piano est disponible à la location comme plateau de tournage, spot de mariage, mais aussi comme villégiature. Bien qu’il ne s’agisse pas d’une rénovation scrupuleuse de la construction et de la décoration années 1950, l’esprit de Sinatra y est toujours vivant. On se brosse les dents au-dessus du lavabo où il a jeté une bouteille de champagne pendant une dispute avec Ava Gardner (la fissure est encore visible) et on écoute des disques joués sur une chaîne stéréo des sixties.

© Jeff Mindell

PATRIMOINE Après avoir dessiné la maison de Sinatra, l’architecte E. Stewart Williams est devenu une sorte de parrain du modernisme californien. Pourtant, il s’en est fallu de peu pour que la maison de Sinatra devienne une villa géorgienne: heureusement, Williams a réussi à convaincre la star de cinéma de choisir quelque chose de plus résistant aux conditions désertiques. (EVL)

CHECK-OUT Prix sur demande.

Hotel Pacai, Lituanie

Le palais du Grand-Duc de Lituanie. ©claus brechenmacher & reiner baumann

©claus brechenmacher & reiner baumann

CHECK-IN Établi dans le centre historique de Vilnius, l’hôtel Pacai est une page d’histoire européenne à lui seul. Construit en 1677 pour le Grand-Duc de Lituanie, on raconte qu’il a accueilli le Tsar Alexandre Ier et l’Empereur Napoléon. Suite à une rénovation complète, des éléments modernes et des œuvres d’art abstraites dialoguent avec les sols, les colonnes et les détails baroques d’origine pour que cet hôtel ne soit pas synonyme de monument poussiéreux.

GET A ROOM L’architecte Saulius Mikstas, né à Vilnius, a travaillé sur cette rénovation à grande échelle, en privilégiant les matériaux locaux comme l’argile, l’étain, la pierre et le bois issu d’anciennes granges. Tous les tapis originaux sont l’œuvre d’artistes lituaniens. Un éclairage étudié met en valeur les fresques et les statues d’époque présentes dans les parties communes ou dans les suites de luxe, comme la Courtyard Signature ou la Heritage.

BIEN-ÊTRE Un escalier longeant les fondations séculaires mène à l’espace wellness en sous-sol. Sans surprise, on y retrouve ces incontournables que sont la salle de fitness et le hammam. Le sauna lituanien au sable de mer marquera les esprits. (NH)

L’hôtel Pacai, à Vilnius, est un lieu historique: le tsar Alexandre Ier et Napoléon y ont passé la nuit. ©claus brechenmacher & reiner baumann

CHECK-OUT À partir de 175 euros la nuit pour deux personnes.

Boulevard Leopold, Belgique

Un B&B patrimonial du XIXe siècle au cœur du quartier juif d'Anvers. ©Boulevard Leopold

©Boulevard Leopold

CHECK-IN Boulevard Leopold affiche une opulence réfléchie, composée avec un goût très sûr, sans le moindre élément superflu, ce qui fait que l’on n’a pas l’impression de passer la nuit dans un musée, mais dans un lieu de charme.

GET A ROOM No nonsense, un brin de romantisme, le confort, la discrétion et la gloire du passé: les trois chambres et les deux suites ne sont pas seulement majestueuses, mais aussi équipées de toutes les commodités et de tout le confort modernes. Les couleurs varient du cuivre au vieux rose, sauf la Rooftop Suite qui joue sur le noir et blanc. Et on ne se lasse pas d’admirer les nombreux bibelots qui décorent les pièces.

WILD CARD Depuis dix ans, le quartier juif d’Anvers est en pleine effervescence: PAKT, brasserie De Koninck, boutiques et restaurants de Zurenborg et des environs de la Cogels-Osylei. (TDC)

©Boulevard Leopold

CHECK-OUT À partir de 115 euros la nuit pour deux personnes.

Il Convento di Santa Maria di Constantinopoli Marittima, Italie

Un ancien monastère de Lady Athena. ©Henry Bourne

©Henry Bourne

CHECK-IN Devant la porte en bois de cet ancien monastère (sans plaque ni sonnette) sont stationnées deux voitures anciennes immatriculées en Angleterre. Le paysage des Pouilles fait place à une cour intérieure fraîche, décorée d’art ethnique, de livres et de beaux textiles dans un parfum de fleurs et d’épices.

GET A ROOM Lady Athena est la veuve du baron Alistair McAlpine, une des figures les plus excentriques de la politique britannique. Aujourd’hui, elle gère de manière très personnelle ce bed and breakfast intime de six chambres: on adore ou on déteste. La clientèle internationale revient régulièrement pour l’ambiance particulière, le caractère de l’ancien monastère et, surtout, l’interprétation non conformiste du luxe et des vacances.

ON THE MENU Le copieux lunch à base de fromages frais locaux, fruits et légumes bio et pâtes fraîches du chef est divin. La cuisine donne sur un immense jardin avec piscine, un jardin d’aromates et quelques pièces fraîches où il fait bon s’asseoir avec un bon livre à lire en sirotant un verre de vin. (DP)

©Henry Bourne

CHECK-OUT À partir de 432 euros la nuit pour deux personnes, petit déjeuner, lessive, boissons et vin inclus.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité