Publicité
sabato

9 logements avec vue sur un paysage de rêve

Lion Sands Kingston Treehouse. ©MORE Family Collection

La jungle au Costa Rica, un désert caillouteux au Maroc ou les sommets de l’Himalaya en Inde: ici, la toile de fond, c'est la nature environnante.

Hoshinoya, Bali, Indonésie

Le complexe Hoshinoya surplombe la rivière sacrée Pakerisan et se trouve au cœur de la végétation tropicale luxuriante de ses rives escarpées. ©Hoshino Resorts

CHECK-IN Loin des plages et du littoral animé de Bali, Ubud est verte, sauvage et tropicale. Au lieu de l’océan, Hoshinoya Bali surplombe la rivière Pakerisan ainsi qu’une végétation tropicale s’étendant à perte de vue. Le resort est traversé par de petits ruisseaux qui font partie d’un réseau séculaire de temples et jardins aux eaux sacrés, protégé par l’Unesco.

GET A ROOM La rivière, les ruisseaux, les superbes piscines des villas nichées dans la jungle luxuriante d’Ubud: ici, tout est axé sur l’eau. Le design des installations, qui mêle culture balinaise et esthétique japonaise (Hoshinoya est un groupe hôtelier japonais), se fond dans la nature verdoyante. L’architecture des 30 villas n’est ni tape-à-l’œil ni envahissante, mais discrète et sereine.

ON THE MENU Céramiques balinaises et cuisine fusion indo-japonaise portant le sceau du chef Sakamaki, qui a acquis son expérience dans des restaurants 3 étoiles à Tokyo. 

CHECK-OUT À partir de 560 euros la nuit pour deux personnes pour une villa avec piscine privée. Le resort a rouvert ses portes le 1er juillet.

Lion Sands River Lodge, Kruger Park, Afrique du Sud

Ambiance "Out of Africa" version moderne au Lion Sands River Lodge. ©MORE Family Collection

CHECK-IN Si on va en Afrique du Sud, c’est aussi (et surtout) pour avoir la chance d’observer les "big five". Pour cela, le Lion Sands tient ses promesses: la réserve se trouve juste à la limite du parc national Kruger et de la réserve privée de Sabi Sand, plus petite, où l'on croise aussi de nombreux animaux. Lion Sands compte quatre lodges, dont le River Lodge sur la rivière Sabi.

GET A ROOM Toutes les chambres disposent de leur propre terrasse en bois au-dessus de la rivière, bordée d’arbres. Le décor est la version contemporaine du style "Out of Africa", tout en boiseries coloniales, tapis tressés et linge blanc. Moins confortables, mais plus mémorables, les cabanes dans les arbres permettent de passer une nuit à observer les étoiles loin de tout.

WILD CARD Deux safaris en jeep sont inclus dans le prix du forfait, ainsi que des conférences quotidiennes sur la nature sauvage. En outre, le lodge dispose de plusieurs cabanes pour observer les oiseaux: ces volatiles méritent aussi d’être admirés. Enfin, le dîner est servi à un endroit différent tous les soirs, en fonction des animaux en vue.

CHECK-OUT À partir de 265 euros par personne et par nuit.

Desert Hills Lodge, Sossusvlei, Namibie

Au Desert Hills Lodge, on trouve 18 huttes individuelles circulaires de luxe avec des toits de chaume, inspirées des anciennes huttes en herbe des San. ©Desert Hills Lodge

CHECK-IN Situé au cœur d’une vaste étendue de terre poussiéreuse dans le désert du Namib, près de la rivière Sesriem -où le peuple nomade San construisait autrefois ses huttes au toit de chaume- le Desert Hills Lodge, a ouvert ses portes en 2018. L’établissement appartient à la famille Porteus, qui a retransformé une ancienne ferme d’élevage en petit hameau de paradis au cœur de la nature sauvage.

GET A ROOM Dix-huit huttes individuelles de luxe, inspirées des anciennes huttes San au toit de chaume, se fondent presque totalement dans le paysage qui se pare de couleurs différentes en fonction du moment de la journée. La contemplation est de mise au bord de la belle piscine et au salon où les clients se rassemblent pour profiter du spectacle de la lumière naturelle.

DESERT LIFE Situé à 60 kilomètres de l’entrée du célèbre Sossusvlei, le lodge est parfaitement accessible lors d’un road-trip à travers la Namibie. On ne vient pas ici pour apercevoir les Big Five, mais plutôt pour explorer le paysage désertique -toujours avec un guide -, partir en randonnée et s’émerveiller des tonalités des lieux en fonction du moment de la journée: du jaune intense au rouge tendre lorsque la nuit tombe. Sous le dôme d’étoiles, l’immensité s’offre à tous.

CHECK-OUT À partir de 170 euros par personne et par nuit en pension complète.

Heritance Kandalama, Dambulla, Sri Lanka

Au milieu d'une forêt tropicale, ce chef-d'œuvre architectural disparaît presque littéralement dans la nature. ©Sashi Rajamahendran

CHECK-IN Dans la catégorie des hôtels à découvrir absolument, ce chef-d’œuvre architectural est un must. Au beau milieu d’une forêt tropicale, les six étages se fondent presque totalement dans la nature. C’est le célèbre architecte moderniste sri-lankais Geoffrey Bawa qui a conçu l’hôtel dans les années 1990.

GET A ROOM Les chambres sont de style tropical, décorées en mobilier en bois foncé. Des fenêtres sur toute la hauteur offrent des vues sur la jungle environnante et certaines chambres disposent d’une baignoire avec vue sur la forêt.

JOKER L’hôtel est également accessible au grand public désireux d’en admirer l’architecture sans en être client. Tous ceux qui, un jour, ont la chance de découvrir cette île merveilleuse qu’est le Sri Lanka se doivent d’y passer: cette étape est incontournable, car la façon dont l’hôtel serpente le long de la piscine dans la nature et son art de mélanger intérieur et extérieur sont d’un chic inouï.

CHECK-OUT À partir de 153 euros la nuit pour deux personnes.

The Kumaon, Uttarakhand, Inde

Situé à 375 kilomètres de New Delhi, le Kumaon est entouré des sommets de l'Himalaya et d'une nature intacte. ©Kumaon

CHECK-IN Les dieux de la légende ont eu raison de s’installer ici. Situé à 375 kilomètres de New Delhi, le Kumaon est veillé par les sommets de l’Himalaya et entouré d’une nature intacte à perte de vue. Construit en 2018 sur la crête du massif de la Nanda Devi, ce paradis terrestre minimaliste n’est accessible que par un chemin de montagne escarpé. Cette randonnée est l’échauffement nécessaire avant d’aborder les nombreux sentiers de randonnée des environs, dont celui avec la douche naturelle en cascade.

GET A ROOM Au cœur de cette aventure se trouve la nature. Pour préserver la relation intime avec ce monde entre rêve et réalité, le Kumaon ne compte que dix chambres. Limités par la haute montagne, les architectes ont travaillé sur place. Les tons de terre des pierres taillées localement, des briques en pierre de taille et du mobilier artisanal dégagent la même tranquillité que les vues à couper le souffle que l’on admire par des baies vitrées allant du sol au plafond.

ON THE MENU Ne pas rester bouche bée devant chaque surprise est peut-être le plus grand défi. Surtout au restaurant. Plus encore que par les panoramas des chambres et du salon, on est époustouflé par le cadre dans lequel on peut déguster les plats principalement macrobiotiques d’inspiration locale, à savoir une structure flottante surplombant la vallée.

CHECK-OUT À partir de 185 euros (16.500 roupies) la nuit pour deux personnes.

Scarabeo Camp, désert d'Agafay, Maroc

Un mirage de tentes beiges dans les collines sablonneuses du désert d'Agafay. ©Sophia Van Den Hoek

CHECK-IN Perdu dans un paysage de dunes de sable quasi dépourvu d’ombre, le Scarabeo Camp invite à lever le pied et à rêver, avec les sommets enneigés du Haut Atlas en toile de fond. Tel un mirage de tentes beiges décorées de tapis berbères, de malles anciennes et de globes terrestres historiques, ce camp, à deux pas de Marrakech, rappelle l’ambiance romantique du "Patient anglais".

©Sophia Van Den Hoek

GET A ROOM Il y a neuf ans, un couple de Belges, Florence Mottet et  Vincent T’Sas, a misé sur le potentiel du désert d’Agafay, avec ses panoramas infinis et ses silencieuses nuits noires. Pas de connexion internet, presque pas de 3G/4G, mais quel bonheur: observation des étoiles, équitation, lecture, thé à la menthe, intégration à l’environnement et lunchs dans des oasis cachées sont au programme. Scarabeo Camp dispose de magnifiques tentes avec de grands lits, une salle de bain privée, un feu allumé le soir et des coins pour se prélasser dans de moelleux coussins avec vue sur l’Agafay.

WILD CARD Ici, les soirées et les nuits sont intenses, à la lumière de centaines de candélabres allumés juste avant le coucher du soleil. L’aventure et la découverte sont également de mise: balades en quad ou en dune buggy, promenades à dos de chameau ou à cheval, massages...

CHECK-OUT À partir de 205 euros la nuit pour deux personnes, en demi-pension.

Art Villas, Playa Hermosa, Costa Rica

Les fougères, les bananiers, les manguiers et les papayers poussent presque jusqu'au seuil de l’Art Villa, un joyau architectural en pleine jungle. ©Boysplaynice

CHECK-IN Bienvenue sur le terrain de jeu de l’entrepreneur pragois Filip Žák, installé au Costa Rica avec le projet d’y créer un Eden de l’architecture. Art Villa est une forteresse monolithique flanquée d’une piscine flottante en pleine jungle. La coque en béton évoque le travail de l’architecte brésilien Paulo Mendes da Rocha, bien que l’on puisse également entendre, dans la philosophie de l’architecture verte, des échos de Lina Bo Bardi. Il a aussi fait bâtir quatre tentes de glamping et l’Atelier Villa, autant d’hommages aux classiques du design latino-américain.

©Boysplaynice

GET A ROOM Les constructions les plus originales sont les Cocos. Bâties en bois tressé, elles sont l’incarnation du glamping. Elles s’élèvent au-dessus de la canopée comme d’énormes ruches et sont reliées par une plateforme en bois avec trampoline intégré, des filets d’escalade et une piscine. Le toboggan à travers la jungle réveillera l’enfant qui sommeille en chacun de nous.

WILD CARD Depuis l’Art Villa, on peut observer les baleines émerger de l’océan. Et, des Cocos, on peut observer les singes et les toucans depuis son lit. Le foisonnement végétal ne déçoit pas non plus: fougères, bananiers, manguiers et papayers poussent presque jusque dans les salles de bain. Pura vida!

CHECK-OUT À partir de 107 euros la nuit pour deux personnes. À partir de 3.525 euros les cinq nuits pour deux personnes dans l’Art Villa.

Vosges Cabin, Gérardmer, France

À 450 kilomètres de Bruxelles, vous trouverez cette cabane de style scandinave. ©Vosges Cabin

CHECK-IN L’air pur des forêts de pins, les eaux claires du lac où l’on pique une tête après un sauna et le feu qui crépite dans la cheminée le soir venu: on se prend à rêver de Norvège ou de Finlande et, pourtant, on n’est qu’à 450 kilomètres à peine de Bruxelles! Les Vosges sont le point de départ de balades en raquettes, de baignades sauvages, d’escalade ou simplement l'endroit parfait pour respirer l’air de la forêt. Ici, la nature est merveilleuse, et à deux pas de la civilisation.

©Jonathan Mauloubier

GET A ROOM Avec une superficie de plus de 200 mètres carrés, la maison de vacances peut accueillir 16 personnes. Les espaces de type loft évoquent Alvar Aalto, avec une abondance de boiseries et un design presque artisanal. Des bow-windows carrés servent de point de chute cosy, où l’on peut se plonger dans la lecture, bien installé, avec une vue surplombant les forêts. Le spa extérieur et l’aire de feu de camp sont aussi très accueillants.

ALL SEASONS En été, les Vosges sont une destination agréable pour ceux qui souhaitent éviter la canicule. À voir dans les environs: les villages viticoles d’Alsace, les villes de Colmar et Strasbourg. Envie d’une randonnée? Il suffit de chausser ses bottines et c’est parti! Ou bien une petite pétanque dans le jardin? Oui, nous sommes toujours en France!

CHECK-OUT À partir de 200 euros la nuit pour la maison.

Freiform, Haut-Adige, Italie

Freiform affiche un style hybride, entre l’auberge de montagne et le poste d’observation. ©Tobias Kaser

CHECK-IN En 2020, l’architecte Martin Gruber a conçu la Freiform pour en faire la villégiature ultime, face à la Tinnetal et aux Alpes du Haut-Adige. Freiform affiche un style hybride, entre l’auberge de montagne et le poste d’observation.

©Tobias Kaser

GET A ROOM Ne mesurant que 65 mètres carrés, la Freiform n’est pas bien grande, mais, pour deux personnes, c’est idéal. Et, pour quatre personnes, c’est tout juste suffisant grâce aux grandes baies vitrées donnant sur la vallée et qui donnent une véritable impression d’espace. La forme organique et fluide de la bâtisse est encore soulignée par les matériaux naturels tels que le chêne et le loden (feutre). Les bons points sont l’îlot de la cuisine qui se prolonge en table grâce au porte-à-faux, la cheminée pivotante et un lit qui peut être isolé par un rideau. La confortable chambre située entre la salle de bain et le salon offre une certaine intimité, malgré le plan ouvert de la maison. Détail agréable, Martin Gruber remplit le réfrigérateur de produits locaux pour une "Brotzeit" (collation de tartines) typiquement tyrolienne, avec une bouteille de vin local en prime.

ALL SEASONS L’architecte y voit un lieu pour observer le paysage à 360 degrés et le regarder comme un bon film en CinémaScope, en appréciant tantôt un orage d’été, tantôt les couleurs de l’automne, la floraison des arbres fruitiers ou encore le bruit du vent et les premières neiges.

CHECK-OUT À partir de 340 euros la nuit pour toute la maison.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité