sabato

Tournée minérale: les plus belles piscines à Palm Springs

Arrive Hotel ©rv

Le paradis de l’architecture moderniste se trouve dans le désert californien. D’un statut à la ‘Benidorm pour retraités’, Palm Springs est à nouveau cool grâce au festival de Coachella. Heureusement, la plus grande concentration de piscines des États-Unis y assure la fraîcheur nécessaire. Sabato est allé tester les meilleures. Et a tenté de jeter un petit coup d’œil chez Leonardo DiCaprio.

Palm Springs est devenue encore plus célèbre pour son eau... fraîche. En effet, c’est là qu’il y a le plus grand nombre de piscines par habitant aux États-Unis: plus de 40.000, soit une par habitant. La ville doit sa renommée tant à son climat qu’au boum immobilier d’après la Seconde guerre mondiale. Les Américains les plus nantis s’offraient une résidence secondaire à Palm Springs où, comme Elvis Presley, Marilyn Monroe, Elizabeth Taylor et Frank Sinatra, ils pouvaient ‘schmoozer’ lors des pool parties. Cette clientèle avait les moyens de faire appel aux meilleurs architectes de l’époque, dont Richard Neutra, Albert Frey et John Lautner.

Les spots de baignade et d’hébergement, à chacun son style

Pour les mondains, ARRIVE HOTEL

Arrive Hotel ©rv

L’hôtel Arrive Hotel est un outsider à Palm Springs. En effet, c’est l’un des rares hôtels construits au cours de la dernière décennie. Ce complexe de 32 chambres situé dans l’Uptown Design District a été conçu par Chris Pardo.
La piscine Elle est très fréquentée: les visiteurs peuvent venir nager gratuitement, à condition d’avoir 21 ans. Le défi: trouver une petite place parmi les matelas pneumatiques en forme de fruits tropicaux. Cet été, pendant le ‘Dive-In cinema’, il faudra jouer des coudes!
À partir de 180 euros la nuit. 1551 N Palm Canyon Drive, Palm Springs. www.arrivehotels.com

Pour les grandes personnes, HOLIDAY HOUSE

Holiday House ©rv

L’hôtel Lors de la dernière édition du festival de Coachella, Levi’s avait loué les 28 chambres de ce boutique-hôtel. Le thème bleu et blanc de sa déco y était certainement pour quelque chose. C’est le designer Mark D. Sikes qui lui a offert un relooking réussi en 1951.
La piscine C’est le modèle rectangulaire d’origine. Le shuffleboard grandeur nature est également d’époque. Le jeu comme la piscine sont réservés aux adultes: cet hôtel n’est accessible qu’aux plus de 21 ans.
À partir de 253 euros la nuit. 200 W Arenas Road, Palm Springs. www.holidayhouseps.com

Pour les hipsters, ACE HOTEL & SWIM CLUB

Ace Hotel & Swim Club ©Joe Scarnici

L’hôtel Non seulement l’Ace Hotel est destiné aux hipsters, mais il est lui-même un hipster. En effet, il tient à être le premier à savoir quelles seront les prochaines tendances. Dans ce cas, c’est réussi: depuis qu’Ace y a repris un ancien motel, en 2009, il attire tous les trend-setters.
La piscine Il y en a deux. La première est cachée et la seconde, plus grande, est destinée aux visiteurs et aux fêtes. Les boissons sont servies jusqu’à la piscine où l’on vient pour voir et être vu. Enfants admis.
À partir de 126 euros la nuit. 701 E Palm Canyon Drive, Palm Springs. www.acehotel.com

Pour les fêtards, THE SAGUARO HOTEL

The Saguaro Hotel ©©markbrooke.com

L’hôtel Achetez un ancien motel, demandez au duo d’architectes Stamberg Aferiat de lui offrir un lifting et voilà, vous avez un nouvel hôtel! C’est ainsi que le groupe hôtelier Sydell, propriétaire des hôtels Nomad, a ressuscité The Saguaro. Idéal pour les fêtards en quête d’un décor Instagram-worthy.
La piscine Peu de lecteurs au bord de la piscine et ce n’est pas étonnant vu le niveau sonore de la pop qui jaillit des haut-parleurs. Achetez un pass d’une journée pour y nager et faire la fête entre amis. À éviter si vous recherchez le calme.
À partir de 114 euros la nuit, jusqu’à 17 euros pour un pass d’une journée pour la piscine. 1800 E Palm Canyon Drive, Palm Springs. www.thesaguaro.com

Pour les amateurs de design, THE PARKER

The Parker Hotel ©rv

L’hôtel "Nous avons tous besoin d’un lifting." Voilà comment Jonathan Adler a résumé la métamorphose de l’hôtel, ouvert dans les années 50 et premier Holiday Inn. Le lifting de ce designer star date de 2004. Les trois restaurants, le mini-bar, le spa, les 131 chambres et les 12 villas sont très “la maison de votre excentrique tante”.
La piscine Il y en a trois. Les deux piscines extérieures sont réservées aux clients, comme les deux terrains de pétanque, l’échiquier géant, le ping-pong, les hamacs et le stand de limonade. Les visiteurs qui réservent un soin au spa peuvent aussi profiter de la piscine intérieure.
À partir de 334 euros la nuit. 4200 E Palm Canyon Drive, Palm Springs. www.theparkerpalmsprings.com

Pour les solitaires, ON THE ROCKS

On the Rocks ©rv

L’appartement Le nom de cette villa est un peu ironique, mais ici, ‘On The Rocks’ peut être pris au pied de la lettre. En 1959,
l’architecte Hugh Kaptur a choisi de faire construire cette villa moderniste dans les rochers. Ce qui, surtout avec de grandes baies vitrées comme c’est le cas ici, procure davantage d’intimité. Une rénovation a restauré son glamour. La villa peut accueillir six personnes.
La piscine Pas de musique forte, sauf si on le souhaite. Dans cette ‘infinity pool’, on se croit au bout du monde. Ou plutôt, seul dans le désert.
À partir de 1.600 euros la nuit. 1901-1965 Cam Monte, Palm Springs. www.beaumondevillas.com

Pour les fans de glam, L’HORIZON

L'Horizon ©rv

L’hôtel 25 bungalows, c’est pas très classy mais vu que cet boutique-hôtel glamour a été conçu en 1952 par le gand architecte William Cody pour le producteur de télé et magnat du pétrole Jack Wrather, on revise son jugement. Son nouveau propriétaire, le designer Steve Hermann, lui a donné un nouveau look très réussi.
La piscine: Une piscine petite, mais agréable et tranquille. Seuls les clients de plus de 21 ans y sont admis.
À partir de 512 euros la nuit entre octobre et avril. 1050 E Palm Canyon Drive, Palm Springs. www.lhorizonpalmsprings.com

Pour les rats des villes, THE ROWAN

The Rowan Hotel ©laure joliet

L’hôtel La construction en hauteur le révèle: The Kimpton Rowan Hotel est flambant neuf. Cet hôtel de luxe qui
surplombe les immeubles bas de Palm Springs a ouvert à l’automne dans le quartier design de la ville. Un des meilleurs hôtels du monde d’après le groupe Condé Nast.
La piscine Une exception dans la ville: elle est sur le toit. Vous pouvez louer une ‘cabana’ à la journée et siroter un cocktail dans le ‘High Bar’ tout proche.
À partir de 221 euros la nuit. 100 W Tahquitz Canyon Way, Palm Springs. www.rowanpalmsprings.com

Pour les férus d'architecture, THE LAUTNER

The Lautner ©rv

En entrant dans The Lautner, on oublie que c’était un motel. John Lautner l’a conçu en 1947. Situé juste à l’extérieur de la station, le domaine compte quatre maisonnettes. Après rénovation, il a rouvert ses portes en 2012 sous le nom de The Lautner. À partir de 200 euros la nuit.
67710 San Antonio Street, Desert Hot Springs. www.thelautner.com

Pour les curieux, TWIN PALMS

Twin Palms ©DAVID A. LEE

Le crooner Frank Sinatra aurait préféré une maison de maître à l’ancienne mais, en 1947, l’architecte E. Stewart Williams a réussi à convaincre Ol’ Blue Eyes de choisir le glamour moderniste. Les quatre chambres et sept salles de bains plus la piscine (en forme de piano!) peuvent être louées pour ‘seulement’ 2.204 euros la nuit.
1145 E Vía Colusa, Palm Springs. www.sinatrahouse.com

Pour plus d'infos et de bonnes adresses sur Palm Springs, c'est à découvrir dans le numéro de Sabato du 02 juin 2018.


Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content