À Paris, la maison de joaillerie Chopard ouvre son premier hôtel

La célèbre maison de joaillerie Chopard ouvre Le 1, Place Vendôme, son premier hôtel, élégant et raffiné comme une maison de famille. Visite guidée en avant-première.

Nulle enseigne brillante, nulle plaque gravée. De la rue, rien ne laisse deviner que se cache, derrière une mystérieuse porte en fer forgé, le nouveau et premier hôtel de la maison Chopard. Sur la grille, une lettre C, incrustée à la feuille d'or, donne cependant un indice. Après avoir créé la surprise avec Caroline's Couture, sa première ligne de mode, pendant le Festival de Cannes au mois de mai, Caroline Scheufele, coprésidente de Chopard, se lance, avec son frère Karl-Friedrich, dans l'hôtellerie. C'est l'envie d'emprunter une voie inattendue qui a prévalu pour la réalisation de ce nouveau projet.

"L'hôtel de Vendôme, attenant à notre boutique, était à vendre; nous ne pouvions pas refuser de saisir une si belle occasion!", révèle Caroline Scheufele. "On a voulu donner un esprit de famille à l'ensemble, car Chopard, c'est avant tout une famille. Le monde de l'hôtellerie et celui de la joaillerie sont très liés par le prisme du bien-recevoir. C'est la base de notre métier: on veut offrir un service impeccable à notre clientèle et c'est ce qu'elle va trouver ici."

Publicité
Derrière une mystérieuse porte en fer forgé se cache le nouveau et premier hôtel de la maison Chopard.
©Gregory Copitet

Sous la houlette de l'architecte d'intérieur Pierre-Yves Rochon, quatre ans de travaux ont été nécessaires pour renouer avec la flamboyance de cet hôtel particulier historique, tout en l'inscrivant dans une vision contemporaine.

En images | Hôtel Karl Lagerfeld à Macao: "C’est une folie"

Parmi les tâches les plus ardues: redistribuer les volumes et réhabiliter un étage tel qu'il était au XVIIIe siècle, avec sa hauteur sous plafond de 5,20 mètres. Pour cela, il a fallu en démolir un, ajouté par l'ancien propriétaire pour rentabiliser l'espace. Rendre hommage à cette adresse unique et représenter le "numéro un" de la Place Vendôme signifiait également s'inspirer du passé de la célèbre esplanade octogonale et de l'un de ses architectes, Jules Hardouin-Mansart. Le style de l'architecte favori de Louis XIV illustre le classicisme à la française. On lui doit la réalisation de la galerie des Glaces au château de Versailles ou le Grand Trianon. Il façonna les beaux décors de boiseries rocaille qui explosèrent sous Louis XV.

Publicité
Publicité
Il a fallu quatre ans à l'architecte d'intérieur Pierre-Yves Rochon pour acclimater cet hôtel particulier au XXIe siècle.
©David Coulon / Figarophoto

C'est dans cet esprit décoratif emblématique qu'a été conçu "l'appartement Chopard", le joyau des lieux: double hauteur sous plafond, parquet Versailles, boiseries à profusion recouvertes de feuilles d'or, lit à baldaquin dans la chambre. Dans la salle de bain en marbre blanc trône une majestueuse baignoire. Au plafond, un lustre Lalique aux lignes modernes apporte une touche d'audace. Au total, dix suites et cinq chambres répondant aux noms de pierres précieuses, comme Rubis, Émeraude ou Améthyste, évoquent l'univers des bijoux et déroulent un style parisien très charmant ou plus étincelant.

À Paris, la Maison Gainsbourg ouvre ses portes au public

Comme dans une maison, chacune a sa personnalité. Certaines sont plus masculines et font référence au temps, à l'univers horloger de Karl-Friedrich, comme la suite Boussole. Chaque œuvre d'art ou pièce de mobilier d'époque a été choisie avec soin. Dans la suite Rubis, nichée sous les toits, on peut admirer une sérigraphie de Warhol intitulée "Gems". De nombreux métiers d'art ont également collaboré à la rénovation des lieux, faisant briller l'artisanat de haut vol: les ateliers de la Chapelle ont sculpté les boiseries de l'appartement Chopard et les ateliers Philippe Coudray ont imaginé d'impressionnants rideaux et tentures murales.

La baignoire majestueuse est surplombée par un lustre contemporain signé Lalique, qui apporte une touche d'audace à l'ensemble.
©David Coulon / Figarophoto

Au premier étage, une atmosphère intimiste enveloppe les pièces communes. La bibliothèque en chêne du sol au plafond, avec ses canapés profonds, a des accents de club anglais. Le grand salon, où l'on peut boire un verre et prendre un repas près de la cheminée, est sans aucun doute le cœur battant de la maison. Un chef réalise d'ailleurs à la demande les moindres envies gastronomiques qui ne seraient pas sur la carte de la table d'hôtes au sous-sol.

Au fond, un jardin d'hiver se déploie derrière une magnifique verrière. L'œil est irrésistiblement attiré par la fresque murale en mosaïque représentant un bestiaire exotique. Imaginée par Caroline Scheufele, elle évoque Animal World, la collection de haute joaillerie qu'elle a conçue spécialement pour les 150 ans de Chopard. Bienvenue dans une adresse de rêve, symbole du luxe en toute discrétion.

| À partir de 1.400 euros la nuit en chambre double, sans petit-déjeuner.
| Site web | 1-placevendome.com

Publicité