Des hôtels proches de chez vous pour voyager au Japon ou dans les années 70

S'évader au Japon ou dans les années 70 sans prendre l'avion ni une machine à remonter le temps? C'est possible! Découvrez ces hôtels fabuleux à Paris, Anvers et Liège.

1 | Un Palace Japonisant à Paris

Le nouvel hôtel Hana, à Paris.
Publicité

Le nouvel hôtel cinq étoiles Hana, "fleur" en japonais, a ouvert ses portes à Paris fin février. S’il a choisi de porter un nom japonais, ce n’est pas un hasard: il se trouve dans le quartier japonais de Little Tokyo, à deux pas de l’Opéra Garnier.

Publicité

Ces influences japonaises sont également manifestes dans l’aménagement, pour lequel l’hôtel a sollicité Laura Gonzalez. Cette architecte d’intérieur au style flamboyant, éclectique et coloré a relooké une belle série d’adresses de luxe à Paris dont le Lapérouse, le restaurant La Gare et l’hôtel Saint James.

Pour l’hôtel Hana, elle s’éloigne de son style signature pour fusionner minimalisme japonais et élégance Belle Époque à la parisienne, dans une palette de tons neutres. L’établissement propose 26 chambres (dont une suite et un appartement), un spa ainsi qu’un restaurant avec un bar inspiré par le Japon.

Publicité
Publicité

Hôtel Hana

| À partir de 390 euros
| 17 rue du 4 Septembre à Paris
| www.hotelhana-paris.com

2 | Des hôtels nostalgie à Liège et Anvers

L'hôtel Yust à Anvers.

Bien que la machine à remonter le temps n’existe pas (encore), séjourner au Yust permet de faire un bond en arrière de 40 ans. En effet, cet hôtel établi à Liège et à Anvers a aménagé quatre chambres dans le style seventies. Imaginez des papiers peints aux motifs graphiques dans les tons de marron, vert, orange et rouge; des rideaux de porte en bambou; des plantes d’intérieur; du bois sombre.

Outre les chambres doubles, Yust propose des chambres familiales dans cette même ambiance seventies, équipées de quatre ou six lits.

Pour cet aménagement intérieur, l’enseigne a collaboré avec Ikea. Le géant suédois de l’habitat célèbre son 80ᵉ anniversaire et, pour l’occasion, s’est plongé dans ses archives. Des pièces iconiques et des best-sellers du passé ont été remis au goût du jour dans de nouvelles couleurs fraîches, et réunis dans la collection Nytillverkad.

Le "portemanteau cactus" (1978) fait son retour dans la gamme, comme le fauteuil pivotant en velours côtelé, qui était présenté comme "fauteuil antistress" dans le catalogue Ikea de la fin des années 60. Ces rééditions et d’autres encore sont à découvrir dans les chambres de l’hôtel jusqu’au 30 juin.

Publicité