Exubérance contagieuse | Saint-Martin, îles caraïbes

"Mais l’Amérique, l’Amérique, je veux l’avoir et je l’aurai", chantait Joe Dassin. À défaut de l’avoir, on peut la voir de plus près et plus nature que jamais.

La passion du carnaval embrase l’île caribéenne de Saint-Martin deux fois par an. En effet, cette petite île de 87km² vit au rythme de deux nations: la partie néerlandaise, Sint Maarten, et sa capitale Philipsburg, et la partie française, Saint-Martin, dont la capitale est Marigot.

Il en résulte un fascinant melting-pot qui atteint son paroxysme lors des festivités du carnaval. La partie française donne le coup d’envoi en février, relayée par la partie néerlandaise, en avril. Pendant des mois, costumiers, maquilleurs, musiciens et chanteurs préparent la saison du carnaval.

Publicité
Publicité

Le spectacle est à la hauteur de leur investissement: des chars décorés et des danseurs aux costumes flamboyants défilent au rythme de la musique caribéenne. À mesure que le cortège avance, une pluie de plumes multicolores, de paillettes et de confettis s’abat sur les spectateurs dans l’allégresse générale.

Publicité
Publicité
Publicité
Service Sponsorisée

Lire Plus