La migration des zèbres encore secrète | Makgadikgadi, Botswana

De l’endroit le plus chaud sur terre à l’observation de 30.000 zèbres, en passant par les édifices en terre cuite ou crue, l’Afrique a plus d’un visage: voyage en terre sauvage.

Bien que le Botswana soit largement connu, la spectaculaire migration des gnous et des zèbres qui s’y déroule reste l’un des secrets les mieux gardés d’Afrique, contrairement aux célèbres Masai Mara au Kenya et Serengeti en Tanzanie, ultra-touristiques. Cette migration, aussi spectaculaire que photogénique, est la deuxième plus importante du continent en termes de nombre et, surtout, la plus longue.

Plus de 30.000 zèbres entreprennent ce voyage depuis la rivière Chobe pour rejoindre le pan de Makgadikgadi, à la recherche de pâturages riches en nutriments. Sur les 300 kilomètres de leur périple, les zèbres sont traqués par des prédateurs tels que les lions et les hyènes.

Publicité
Publicité

À partir de mars 2024, le célèbre Jack’s Camp, au cœur du pan de Makgadikgadi, proposera également une villa privée à seulement 100 mètres du camp, dotée de 2 suites et d’une piscine. Au programme: observation de la migration, exploration des pans à cheval ou en quad et découverte de la culture particulière des San ou Bushmen. 

| Janvier et février sont les mois idéaux pour assister à la migration des zèbres et des gnous.
| Jack’s Camp: à partir de 1.450 euros par personne et par jour, tout compris.
| www.naturalselection.travel

Publicité
Publicité
Publicité
Service Sponsorisée

Lire Plus