sabato

Le carnet d'adresses confidentielles à Venise de Christine Nagel

©Matteo de Fina

"Si la lumière avait une odeur, ce serait celle de Venise." Christine Nagel succède à JeanClaude Ellena en 2016 à la direction des parfums de la maison Hermès. Son lien avec la ville est si intense qu’elle lui a dédié son dernier jus, ‘Un Jardin sur la Lagune’.

To shop

Beauté macabre: Attilio Codognato 

"Une sonnette pour entrer, des rideaux à la couleur passée qui occultent la vue sur l’intérieur du magasin." Attilio Codognato est bien caché, mais très connu: Coco Chanel, Grace Kelly, Jeff Koons et Damien Hirst sont venus admirer ses bijoux. "Tout concourt au mystère. Je suis toujours fascinée par ce cabinet de curiosité, sorte de temple onirique unique. Je peux passer des heures à admirer ces passions macabres; la précision, les dessins, les pierres, le sertissage. Ici, il est question de transmission, d’artisanat, de savoirfaire, d’excellence et de singularité."

Attilio Codognato, San Marco 1295, 30124 Venise.

Tissus à regarder et à toucher: Fortuny

"C’est un passage obligé et la première chose que je fais quand je viens. Dans la boutique Fortuny, je regarde, je touche et je rêve. Je vois la sensualité des matières, je sens la technicité des velours dévorés et je palpe la lumière des textures. Il se dégage de ces tissus, de cet univers, une lumière réelle, aussi chaleureuse et douce que celle de Venise et qui, étonnamment, me rend plus rousse que nulle part ailleurs."

Fortuny, fondamenta S. Biagio 805, 30133 Venise. Fermé le dimanche.

To do

Art: Peggy Guggenheim Collection: La manne d’une collectionneuse

©Matteo de Fina

"Le musée Guggenheim m’est particulièrement cher. En plus du fait que tous les bâtisseurs de l’Art contemporain y sont, je suis une grande admiratrice de Peggy, de sa vie et de son œuvre. Elle incarne des valeurs de courage, d’audace, d’engagement et de liberté qui me portent et me parlent. Elle est dans mon panthéon personnel avec Camille Claudel, Colette et Frida Khalo. Rien de sacré ni de mythique: un rappel quotidien de destins exceptionnels et libres."

Peggy Guggenheim Collection, Dorsoduro 701-704 à 30123 Venise. Fermé le mardi.

To eat

L’hésitation délicieuse: Pasticceria Tonolo 

On n’est pas en Italie tant qu’on n’a pas été dans une pâtisserie animée. À la Pasticceria Tonolo, Christine Nagel hésite devant le comptoir de cannoli, des biscuits fourrés à la ricotta. "Rien de très original, mais j’aime les monuments et c’en est un. C’est si difficile de choisir! Et j’adore les cannoli. Je ne repars pas sans mes pâtes à l’encre de seiche et ma sauce à l’huile de truffe."

Pasticceria Tonolo, calle S. Pantalon 3764 à 30123 Venise. Fermé le lundi.

Sous les radars: Trattoria Antiche Carampane 

©Paolo della Corte

Ce petit restaurant hors des sentiers battus et des parcours touristiques est très populaire auprès des Vénitiens qui aiment s’y retrouver le samedi soir autour d’une cuisine traditionnelle excellente et simple. “Non si arriva qui per caso” (on ne vient pas ici par hasard) annonce le site Web du restaurant de poisson. Ce qui est le cas: il est impératif de réserver. 

Trattoria Antiche Carampane, Rio Terà de le Carampane 1911 à 30125 Venise. Fermé le lundi et le dimanche


©Cover Sabato

Le Palazzo Grassi présente, dès ce dimanche 24 mars, une extraordinaire exposition consacrée à l’artiste Luc Tuymans. Pour l’occasion, nous avons rencontré le plus important artiste belge à la Cité des Doges. Et ce n’est autre que François Pinault, l’homme d’affaires fortuné et plus grand collectionneur des œuvres du Belge, qui l’a invité au Palazzo Grassi. On partage aussi un carnet d’adresses confidentielles de 6 connaisseurs de Venise. À ne pas manquer, l’édition collector Luc Tuymans avec L’Echo ce samedi 16 mars.

Lire également

Publicité
Publicité