sabato

Venise: ce qu'il faut voir et où on peut goûter le meilleur tiramisu

©rv

Un carnet d’adresses confidentielles de la Cité des Doges, où les amateurs d’art et d’architecture prennent un lunch avec les Vénitiens, font du shopping hors des sentiers battus et font de beaux rêves pour se remettre de toutes ces allées et venues entre les ponts et les trajets en vaporetto. On a demandé à 6 aficionados de la ville leurs meilleures adresses.

To do

Art: Palazzo Fortuny

Le bon plan d'Axel Vervoordt (galeriste et collectionneur avec une maison à Venise).

©rv

Sur six biennales successives, Axel Vervoordt a organisé une exposition au Palazzo Fortuny, joyau gothique de la famille du textile éponyme. Cette année, il passe le flambeau. "Fortuny prend une nouvelle dimension: le National Museum of Modern and Contemporary Art (MMCA) de Séoul y organise une rétrospective dédiée à Yun Hyong-keun, un de mes artistes favoris. À la fois puissant et paisible, il nous ramène à la simplicité, dans l’esprit minimaliste des érudits seonbi. Très présent avec peu, il est à la Corée ce que Rothko est aux États-Unis."

 Palazzo Fortuny, San Marco 3958 à 30124 Venise. Fermé le mardi.

Art: Gallerie dell’Accademia

Le bon plan de Caroline Bourgeois (curatrice de l'expo de Luc Tuymans à Venise). 

Pour changer de l’art contemporain, la Galleria dell’Accademia présente des œuvres d’avant 1800. Outre des chefs-d’œuvre du Titien et du Tintoret, les amateurs de Leonardo da Vinci y admireront son célèbre homme de Vitruve. "C’est ici que se trouvent quelques-unes de mes œuvres préférées, dont ‘La Vecchia’ de Giorgione et certains Giovanni Bellini", précise Bourgeois.

Galleria dell’ Accademia, campo della Carita 1050 à 30123 Venise. 

L’art du verre: Studio: Berengo 1989

Le bon plan de Walter Vanhaerents (propriétaire de la Vanhaerents Art Collection).

Kitch, le verre vénitien? Pas au Studio Berengo 1989, sur l’île de Murano. En effet, les plus grands artistes contemporains viennent y réaliser des œuvres en verre chez Adriano Berengo. Comme l’artiste-activiste chinois Ai Weiwei, mais aussi le Belge Koen Vanmechelen et ses poules en verre. "L’emplacement du studio est extraordinaire: une ancienne verrerie aux murs noircis, avec un côté très authentique", précise Vanhaerents.

 Studio Berengo 1989, fondamenta dei Vetrai 109 à 30141 Murano. Fermé le dimanche. 

Mystère et curiosité : Giardino di Hundertwasser

Le bon plan de Walter Vanhaerents.

"C’est lors des cinq mois que j’ai passés à Venise que j’ai entendu parler du Giardino di Hundertwasser, un jardin à l’abandon autour d’une villa construite en 1848 par le Britannique Frederic Eden et où vécu l’artiste autrichien Friedensreich Hundertwasser." Hélas, ce jardin n’est pas accessible au public. "Si on longe le domaine en bateau, on peut l’apercevoir." Walter apprécie le mystère, à l’image de sa galerie qui n’ouvre ses portes que quelques week-ends par an.

Giardino di Hundertwasser, fermé au public, pour l’apercevoir, longez le Rio della Croce.

To shop

Beauté macabre: Attilio Codognato   

Le bon plan de Christine Nagel (parfum maison pour Hermès).

"Une sonnette pour entrer, des rideaux à la couleur passée qui occultent la vue sur l’intérieur du magasin." Attilio Codognato est bien caché, mais très connu: Coco Chanel, Grace Kelly, Jeff Koons et Damien Hirst sont venus admirer ses bijoux. "Tout concourt au mystère. Je suis toujours fascinée par ce cabinet de curiosité, sorte de temple onirique unique. Je peux passer des heures à admirer ces passions macabres; la précision, les dessins, les pierres, le sertissage. Ici, il est question de transmission, d’artisanat, de savoirfaire, d’excellence et de singularité."

Attilio Codognato, San Marco 1295, 30124 Venise.

Tissus à regarder et à toucher: Fortuny

Le bon plan de Christine Nagel.

"C’est un passage obligé et la première chose que je fais quand je viens. Dans la boutique Fortuny, je regarde, je touche et je rêve. Je vois la sensualité des matières, je sens la technicité des velours dévorés et je palpe la lumière des textures. Il se dégage de ces tissus, de cet univers, une lumière réelle, aussi chaleureuse et douce que celle de Venise et qui, étonnamment, me rend plus rousse que nulle part ailleurs."

Fortuny, fondamenta S. Biagio 805, 30133 Venise. Fermé le dimanche.

Venise à vos pieds : Piedàterre

Le bon plan de Julie Peeters (graphic designer).

Les gondoliers n’ont pas été les premiers à porter des ‘furlanes’, mais ils en ont fait les chaussures vénitiennes par excellence. Et Piedàterre les a rendues désirables: "Depuis que j’en ai deux paires, je ne peux plus m’en passer", témoigne la Belge. "C’est un petit investissement, mais la qualité et la coupe de ce classique sont parfaites. Plus on les porte, plus elles sont belles. Mes préférées sont en velours."

Piedàterre, S. Polo 60, 30125 Venise, ouvert tous les jours.

Livres d’art et d’artistes : Bruno

Le bon plan de Julie Peeters.

La librairie Bruno sur Dorsoduro est assez récente. "On y déniche des publications difficiles à trouver et l’accent est mis sur les livres d’art et d’artistes. De plus, ils vendent de nombreux magazines de jeunes éditeurs." Et contrairement à beaucoup d’autres librairies italiennes, on y trouve une large sélection internationale. "Mon magazine Bill y est également en vente."

Bruno, calle Lunga San Barnaba 2729 à 30123 Venise. Fermé le samedi et le dimanche. 

To eat

Sous les radars: Trattoria Antiche Carampane 

Le bon plan de Christine Nagel, Axel Vervoordt et Martin Bethenod (directeur des musées de Pinault Collection).

©Paolo della Corte

Ce petit restaurant hors des sentiers battus et des parcours touristiques est très populaire auprès des Vénitiens qui aiment s’y retrouver le samedi soir autour d’une cuisine traditionnelle excellente et simple. “Non si arriva qui per caso” (on ne vient pas ici par hasard) annonce le site Web du restaurant de poisson. Ce qui est le cas: il est impératif de réserver. 

Trattoria Antiche Carampane, Rio Terà de le Carampane 1911 à 30125 Venise. Fermé le lundi et le dimanche.

Entre Vénitiens: Osteria Anice Stellato

Le bon plan d'Axel Vervoordt.

"L’Osteria Anice Stellato est également excellente", ajoute Vervoordt. Le restaurant italien classique, à l’intérieur en bois, se niche à Cannaregio, un quartier plus artistique et très agréable, parce que les touristes n’y viennent pratiquement pas. Il y a aussi de belles églises à visiter, comme la Chiesa di Sant’Alvise. D’apparence discrète, elle offre la surprise d’impressionnantes fresques sur ses plafonds.

Osteria Anice Stellato, fondamenta de la Sensa 3272 à 30121 Venise. Fermé le lundi et le dimanche. 

Spaghetti au poulet teriyaki: Cucina Del Tentor

Le bon plan de Caroline Bourgeois.

La fusion italo-japonaise? C’est exactement ce que fait le chef Masahiro Homma dans le nouveau restaurant Cucina del Tentor, avec des plats tels que spaghetti au poulet teriyaki et bouillon au yuzu. Sa cuisine peut être qualifiée de simple, élégante et pure. Selon Caroline Bourgeois, une adresse incontournable: "Le chef japonais sert des plats typiquement vénitiens dans un cadre magique."

Cucina Del Tentor, calle del Tentor 1834 à 30135 Venise. Fermé le lundi et le dimanche soir.

Le meilleur tiramisu : A Beccafico

Le bon plan de Walter Vanhaerents.

Plats vénitiens et siciliens sont au menu de ce restaurant souvent cité. Mais c’est pour les desserts et, plus précisément le tiramisu, que le Belge se rend chez A Beccafico. "C’est le meilleur de la ville. Et aussi le plus généreux: il est servi dans de gigantesques coupelles."

A Beccafico, campo Santo Stefano 2801 à 30124 Venise. 

To drink

Bellini panoramique : Hotel Monaco & Grand Canal

Le bon plan de Caroline Bourgeois.

La Punta della Dogana. La grandeur du calcaire blanc de la basilique de Santa Maria della Salute. Les îles de San Giorgio et Giudecca… De la terrasse du bar de l’Hotel Monaco & Grand Canal, on a une vue imprenable sur la Sérénissime. "Une superbe vue sur Punta della Dogana", déclare Bourgeois. "Ils font aussi un excellent Bellini. Et il y a une zone fumeurs." Parfait.

Terrasse du bar de l’Hotel Monaco & Grand Canal, piazza San Marco 1332 à 30124 Venise.

Le plus vieux café du monde : Caffè Florian

Le bon plan de Julie Peeters.

©rv

"Bien que pour l’aperitivo, j’aie une prédilection pour les petits établissements typiquement vénitiens, comme l’Adriatico Mar (vins naturels) et La Bottiglia (bon vin, délicieux cichetti), je retourne toujours au Caffè Florian, place Saint-Marc." Les visiteurs y suivent les traces de Goethe, Casanova et Lord Byron, également clients de ce café fondé en 1720, ce qui en fait le plus ancien café au monde ouvert sans interruption. Les prix sont en rapport avec l’emplacement et, même si la terrasse est touristique, cela n’empêche pas le plaisir d’y siroter un negroni. "Le service et l’anbiance à l’ancienne m’incitent à y revenir. Je préfère m’asseoir à l’intérieur, au petit bar."

Caffè Florian, piazza San Marco 57 à 30124 Venise. Ouvert tous les jours. 

Spritz en terrasse : Gelateria Paolin

Le bon plan de Martin Bethenod.

C’est vrai, ils ont aussi de délicieux cappuccinos et des glaces artisanales, mais grâce à sa situation centrale, la Gelateria Paolin est un point de rencontre idéal pendant la Biennale. Ne manquez pas d’y siroter un Spritz en observant les gens sur le campo Santo Stefano. "L’apéritivo est un rituel important à Venise, et cette gelateria est l’endroit idéal pour profiter de la terrasse", conseille Bethenod.

Gelateria Paolin, campo Santo Stefano 2962 à 30124 Venise.

To sleep

To eat & to sleep : Étoiles au calme: Venissa

Le bon plan de Walter Vanhaerents.

"Je n’y suis allé qu’une fois, mais c’était inoubliable", témoigne Vanhaerents. Le restaurant étoilé au Michelin a tout ce qu’il faut pour plaire, loin de l’agitation touristique sur l’île de Mazzorbo, on est au paradis. Le restaurant et l’osteria cuisinent des produits locaux: le poisson est pêché dans la lagune, les légumes cueillis dans les potagers environnants et le vin issu de leurs vignobles. "On est à trois quarts d’heure du centre en bateau", prévient Vanhaerents, ce qui est une raison de plus d’y réserver une nuitée.

Venissa, fondamenta S/ Caterina 3 à 30142 Mazzorbo. Fermé le mardi.

Point de chute parfait : Hotel Saturnia & International

Le bon plan de Caroline Bourgeois.

©rv

L’Hotel Saturnia & International appartient depuis 1908 à la famille Serandrei, qui l’exploite toujours. Situé à deux pas de l’Accademia, des musées et de la place Saint-Marc, l’hôtel est une base arrière idéale. "Les propriétaires sont absolument charmants et ne cessent de vous surprendre. Comme toutes les chambres sont différentes, vous ne savez jamais à quoi vous attendre."

Hotel Saturnia & International, calle Larga XXII Marzo 2398 à 30124 Venise. 

Une nuit chez l’ambassadeur : Pensione Accademia

Le bon plan de Martin Bethenod.

©rv

Séjourner à la Pensione Accademia, c’est remonter le temps. Construite au XVIIème siècle, la villa gothique Maravege a accueilli l’ambassade de l’URSS à l’entre-deux-guerres. La pension est gérée par la même famille depuis 1955. "Une charmante petite pension avec un joli petit jardin", sourit Bethenod. "Au calme, tout près du pont de l’Accademia et du Grand Canal, à Dorsoduro. C’est ici que je loge mes amis quand ma maison est pleine."

Pensione Accademia, fondamenta Bollani 1058 à 30123 Venise. 

Suivez les guides

Sur le plan, les numéros et les informations sur chacune des adresses apparaissent quand on bouge la souris. Cliquez ici et sauvegardez le plan (sur votre smartphone ou ordinateur) pour votre prochaine escapade à la Cité des Doges.

Lire également

Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content