sabato

Roadtrip dans l'Amérique de David Lynch

Le mythique Great Northern Hotel devenu le Salish Lodge & Inn. ©RV

Brouillard, sapins, cabanes en rondins et "a damn good coffee": welcome to Twin Peaks. À la veille du tournage, nous avons visité les villages où David Lynch a tourné sa série culte. Twin Peaks revisité, au sens propre du terme.

"Diane, 11:30, le 24 février. J'entre dans la ville de Twin Peaks." L'agent du FBI, Dale Cooper, envoyé pour résoudre le mystérieux assassinat de Laura Palmer, enregistre son premier message sur son dictaphone. Welcome to Twin Peaks. Population 51.201. C'est ce qu'annonce une pancarte le long de la pittoresque petite route de montagne qui mène à ce qui est apparemment une paisible ville de bûcherons. En toile de fond, les majestueux pics du mont Si culminent par-dessus des arbres.

Welcome to Twin Peaks. ©RV

Le 12 avril 2015, il y aura exactement 25 ans qu'on a retrouvé le corps de Laura Palmer dans la petite ville isolée de Twin Peaks, en Amérique du Nord. Dès le premier épisode, cette série, produite par David Lynch et Mark Frost, avait scotché à leur télé plus de 15 millions de spectateurs. Après la première et la deuxième saison, tournées au début des années 1990, une troisième saison de la série culte sera diffusée sur la chaîne américaine Showtime en 2016. Les neuf épisodes seront tournés cette année et David Lynch y reprendra son rôle de réalisateur.

Fausse route
La ville de Twin Peaks n'existe pas si ce n'est dans l'esprit de millions de fans. Quand on demandait à Lynch dans quel État d'Amérique se déroulait la série, il esquivait la question comme lui seul savait le faire en répondant: "Dans un état de confusion." Si l'on suit la description que donne l'agent du FBI Cooper dans la série (soit à 8 km au sud de la frontière canadienne), on fera fausse route.

Le "vrai" Twin Peaks se trouve à 200 kilomètres au sud de la frontière du Canada, à une bonne demi-heure de route de Seattle. En fait, cette petite ville est le combo de trois villages du Nord-Ouest Pacifique - North Bend, Snoqualmie et Fall City. En quittant la ville et sa mondialement célèbre Space Needle via l'Interstate 90 vers l'est, on aperçoit très vite le profil du mont Si apparaître à l'horizon. Ces deux pics sont les vrais de vrais Twin Peaks.

Voie de chemin de fer abandonnée entre Snoqualmie et North Bend ©Margo Vansynghel

Tourbillon de glace et de brouillard
Il pleut, des volutes de brouillard flottent entre les hauts sapins, tous les habitants vivent dans des cabanes en rondins et sont des fanas de café. En circulant dans la région, on comprend directement l'attrait qu'elle a exercé sur Lynch. Les bois sombres, un feu de signalisation qui se balance au gré du vent, le scintillement des enseignes au néon, des montagnes impressionnantes et des cascades à profusion. Une placidité trompeuse et un sentiment étrange vous assaillent quand le soleil disparaît derrière la crête des pics montagneux.

Au lieu de l'inquiétante bande-son d'Angelo Badalamenti du générique de Twin Peaks, c'est le son assourdissant des chutes d'eau qui retentit aujourd'hui. Les Snoqualmie Falls sont une des attractions majeures de la région. À juste titre: avec leurs 82 mètres de haut, ces chutes dépassent de 30 mètres la plus élevée des trois chutes du Niagara. Et comme l'eau gèle partiellement en hiver, elles se transforment en une sorte de gigantesque tourbillon de glace et de brouillard. Pas étonnant que les Indiens Snoqualmie, qui vivaient ici, croyaient que les chutes étaient un lieu habité par les esprits.

Cherry pie
En admirant les eaux tumultueuses et les impressionnantes falaises de granite de la terrasse d'observation, on reconnaît immédiatement l'hôtel et la centrale hydroélectrique du prologue de Twin Peaks. Le Great Northern Hotel qui est, dans la série, au centre de nombreux drames, s'appelle aujourd'hui le Salish Lodge & Inn. Seule la façade de l'hôtel a servi pour le tournage, les chambres et le lobby ne sont pas ceux que l'on voit dans la série car cette enseigne fait partie de la catégorie supérieure.

Ici, pas de poutres en bois sur les murs, pas de tapis criards, ni de peintures colorées sur les murs mais un chic nord-ouest contemporain. Dans chacune des 84 chambres de l'hôtel de l'entre-deux-guerres rénové brûle un agréable feu, alors que les touristes Twin Peaks restent à l'extérieur pour prendre des photos. "Même après 25 ans, les visiteurs nous demandent toujours s'ils peuvent prendre des photos de notre façade", s'amuse Rod Lapasin, le manager de l'hôtel. "Les gens séjournent ici pour Twin Peaks. Avec le nouveau tournage, nous nous attendons à voir plus de monde."

Il y a quelques semaines, l'hôtel a judicieusement lancé un nouveau package, 'Great Northern Escape', qui offre l'expérience Twin Peaks ultime. Outre une nuit à l'hôtel, le forfait comprend une carte avec les hot spots de la série, un téléchargement gratuit de la première saison de Twin Peaks, un 'damn good coffee' et une part de 'cherry pie' à déguster au Attic Bar avec une vue imprenable sur les chutes d'eau. Un petit verre à la Dale Cooper est même prévu si l'on ne parvient pas à trouver le sommeil dans un tel environnement: un cocktail de gin au miel de Salish et de cidre.

Les sentiers de randonnées passent par des bois qui semblent hantés et longent des rivières scintillantes. ©Getty Images/Flickr RF

Fans déchaînés
La plupart des sites Twin Peaks se trouvent sur la route de Snoqualmie Falls en direction de North Bend. Cela représente à peine quinze minutes en voiture, mais sur ces 8 km, les arrêts sont nombreux. La Mount Si High School, par exemple, qui sert de décor à l'école dans la série. Ici, la discrétion est de mise: John Belcher, le directeur, trouve que les fans qui veulent photographier la façade lui causent beaucoup de soucis.

Retour au Borst Lake où, par temps clair, le reflet des montagnes dans l'eau est d'une beauté à couper le souffle. De l'autre côté du rivage, se trouve une ligne de chemin de fer abandonnée envahie par la végétation, juste entre la route et la rivière Snoqualmie. Elle commence quelque part le long de la route pour s'arrêter brusquement à la rivière. Le lieu est si 'lynchien' que l'on a du mal à comprendre que la réalisateur ne l'ait pas choisi pour y tourner une scène.

Cinéma Art Deco à North Bend ©Bill Beers

Art Déco américain
Un petit embranchement mène au célèbre Packard's Sawmill. Depuis son apparition dans la série, la scierie est protégée comme un site historique. Il ne reste plus grand choses en dehors de sa cheminée emblématique, pourtant elle vaut largement le détour car c'est l'occasion de voir deux sites pour le prix d'un: juste en face se trouve le commissariat de police original de la série, aujourd'hui devenu une école.

De retour sur la route qui longe la rivière Snoqualmie vers North Bend, nous tombons sur l'emblématique Reinig Bridge. C'est ici que Lynch a filmé la fameuse scène du premier épisode où Ronette Pulaski échappe au meurtrier. Avant, le Reinig Bridge était utilisé pour transporter du bois pour la Snoqualmie Falls Lumber Company. Aujourd'hui, il est fermé côté route et le seul moyen de l'atteindre est de traverser le golf de Snoqualmie, de l'autre côté de la rivière.

Bien que plus de 1 million de personnes visitent chaque année les Snoqualmie Falls, le village endormi de North Bend n'accueille qu'une infime fraction de ces visiteurs. Pourtant, avec ses 6.000 habitants, il a du charme à revendre. Hormis le ballet des camions qui entrent et sortent chargés de troncs et les sommets enneigés en toile de fond, on peut y admirer des exemplaires uniques du style Art Déco américain, dont le North Bend Theatre - ce cinéma de 1941 éclaire encore la ville d'une lueur de néons rouges.

De l'autre côté du carrefour - la seule grande artère de la ville - se trouve un autre bijou Art Déco. La nuit, on voit briller l'enseigne jaune où est inscrit Cafe et que Lynch a immortalisée sur la devanture du Double R diner. La façade Art Déco qui date du début des années 40 et l'enseigne jaune et blanche Cafe sont restées pratiquement inchangées, mais aujourd'hui, le restaurant s'appelle Twede's.

American diner
Après un incendie, il y a quinze ans, l'intérieur a été remis au goût du jour mais, grâce au sol en damiers noir et blanc et aux sièges en plastique bleu, le diner est encore très représentatif du kitch de la série. D'ailleurs, les tasses sont également inspirées par Twin Peaks. Par contre, le Twin Peaks Cherry Pie qui y est servi n'est visiblement pas à la hauteur de la pâtisserie délicieuse que l'on voit dans la série. Quelques locaux viennent y manger des frites mollassonnes et un hamburger pendant que, sur un ordinateur qui a l'air tout droit sorti des années 90, un homme joue à un jeu vidéo avec des fusées laser. L'Amérique dans toute sa splendeur. Comme le café servi au diner, malheureusement: contrairement au 'damn good coffee' dont l'agent du FBI Cooper ne peut se passer, on ne nous sert qu'une médiocre eau de vaisselle. Et les serveuses sont beaucoup moins charmantes.

Pourtant, cela vaut la peine de s'arrêter au Twede's, ne serait-ce que parce que l'on peut y acheter pour la modique somme de 2 dollars une carte reprenant tous les sites de Twin Peaks, regarder des photos du jeune David Lynch en plein tournage exposées dans le couloir et faire un selfie devant la fresque murale 'Welcome To Twin Peaks'. Ou juste pour comprendre d'où Lynch tire son goût pour les 'american diners'.

Où?
À une demi-heure de route de Seattle, dans le nord-ouest des États-Unis (230 km au sud de Vancouver, Canada), entre les petites villes de North Bend, Snoqualmie et Fall City.

Comment?
De Bruxelles, vols British Airways et US Airways à destination de Seattle, à partir de 400 euros l'aller simple. Le plus facile est de louer une voiture à partir de Seattle.

Hébergement?
Le Great Northern Escape Package comprend le séjour au Salish Lodge & Spa - à partir de 279 dollars en chambre double, cocktails, café et tarte aux cerises compris. 6501 Railroad Avenue SE, Snoqualmie, Washington, www.salishlodge.com

Pour qui?
Fanatiques de Twin Peaks, amateurs de citytrips et sportifs curieux.

À ne pas manquer?
Les chutes de Snoqualmie, les montagnes voisines pour faire du snowboard, les bois magnifiques pour des randonnées et la visite des sites à la nuit tombée...brrr!

Sites Twin Peaks www.intwinpeaks.com.
Infos sur la région autour de Seattle et Snoqualmie
www.experiencewa.com.
Infos sur la station de ski www.summit-at-snoqualmie.com.

Seul dans la forêt
Pour ceux qui en auraient assez de Twin Peaks, il y a une foule de choses à faire dans la région. Celle-ci est même une destination sportive plutôt réputée. Le golf est ouvert toute l'année: même en hiver, les balles blanches filent comme des éclairs dans le ciel bleu. Il y a aussi des kilomètres de sentiers de randonnée qui, à travers des arbres d'une hauteur vertigineuse, vous emmènent le long de rivières aux eaux étincelantes. Bref, de quoi combler alpinistes, cyclistes, rafteurs et autres kayakistes.

En hiver, le ski et le snowboard sont les sports les plus populaires. Le Snoqualmie Pass, où se trouve une petite station de ski, est à seulement 40 km de Snoqualmie. Si vous vous dirigez vers l'est, il est préférable de vous arrêter pour la nuit au mount Si Motel, pour dire adieu à l'ambiance de brouillard baignée de néon de la série. Ou peut-être pas. À travers les forêts d'un vert profond, vous entrez dans le domaine skiable de Snoqualmie. Admirez, comme l'agent Cooper, "la senteur et la grandeur de ces arbres". Quand l'acteur Kyle MacLachlan a annoncé sur Twitter qu'il allait à nouveau se glisser dans la peau de l'agent du FBI, il ajouté, fort à propos: "May the forest be with you".

La prédilection de David Lynch pour les forêts mystérieuses s'est incarnée dans ce Nord-Ouest Pacifique. "Nulle part ailleurs aux États-Unis les forêts ne sont aussi majestueuses", affirme le réalisateur qui a grandi dans la région. "Mon père travaillait à la gestion nationale des forêts. Je l'accompagnais dans les plus belles forêts, là où les ruisseaux regorgent de truites. Puis il me laissait là et partait. C'était un sentiment étrange mais réconfortant. La forêt est un lieu où se produisent des choses mystérieuses."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité