1

Le plus grand télescope du monde sera aussi haut que l'Atomium

©AFP

L’E-ELT, le plus grand télescope optique jamais construit sur Terre, devrait ouvrir les yeux au Chili, en 2024. Et il sera européen.

La construction de ce colosse, doté d’un miroir principal de 39 mètres de diamètre, va débuter dans les semaines qui viennent. Il sera situé au sommet de la montagne Cerro Armazones, dans le désert d’Atacama, non loin d’un autre géant européen: le VLT (Very Large Telescope).

400 millions d’euros

Le contrat de construction de l’E-ELT porte sur 400 millions d’euros. Il a été signé la semaine dernière en Allemagne, au siège de l’ESO, l’Organisation intergouvernementale pour l’astronomie en Europe, dont la Belgique est un des Etats fondateurs.

Le contrat en question, le plus important jamais signé par l’ESO, porte sur la conception, la fabrication, le transport, la construction, l’assemblage in situ ainsi que la vérification de la structure du dôme et du télescope géant.

L’E-ELT (European Extremely Large Telescope) sera presque aussi haut que l’Atomium. Son miroir principal aura un diamètre de 39 mètres, le dôme qui protégera le télescope aura quasiment 80 mètres de haut pour un diamètre de 85 mètres. La masse de ce dôme rotatif et celle du télescope devraient dépasser 8.000 tonnes.

La construction des premiers instruments qui équiperont l’E-ELT est également en cours. Parmi ces instruments, le spectrographe-imageur observant dans l’infrarouge Metis concerne directement une équipe scientifique en Belgique (KULeuven).

D’autres équipements de l’E-ELT pourraient aussi bénéficier du savoir-faire belge. Notamment ceux portant sur la fourniture des miroirs secondaires du télescope.

Un domaine dans lequel certaines entreprises wallonnes excellent. Amos, par exemple, à Liège, avait déjà fourni les quatre télescopes auxiliaires mobiles complémentaires de 1,8 mètre du VLT.

Traces de vie

En 2024, l’E-ELT va s’attaquer à l’étude de traces éventuelles de vie sur des exoplanètes se situant dans la "zone habitable" de leur étoile. Il s’intéressera aussi aux propriétés des premières étoiles tout en levant un nouveau coin du voile sur la matière noire et l’énergie sombre qui baignent l’Univers.

Contenu sponsorisé

Partner content