Publicité
Publicité

Alitalia va céder la place à ITA, mais avec qui ?

Quand un problème paraît inextricable, le mieux est de tout mettre à plat et de partir d’une page blanche. C’est ce que l’on vivra sans doute dans six semaines chez Alitalia.