agora

Cessons de stigmatiser les multinationales

C’est toujours la même rengaine. Une multinationale en l’occurrence Heinz à Turnhout décide de procéder à une restructuration et l’indignation est au rendez-vous lors des questions parlementaires. Si l’indignation est la conviction profonde de certains partis politiques, ceux-ci jouent avec le feu. En revanche, s’ils adoptent cette attitude pour surfer sur la vague d’indignation de certains électeurs, cela sent le populisme à plein nez. Permettez-moi de rappeler quelques chiffres et faits. Il appartiendra ensuite au lecteur de se prononcer sur l’opinion la plus correcte.