leading story

Classique | "Hommage à Penderecki" - Anne-Sofie Mutter

Anne-Sophie Mutter a toujours inspiré Penderecki. Cela nous vaut une photo glamour pour le double CD saluant les 85 ans du compositeur polonais, qui a écrit pour la star allemande du violon quelques œuvres d’importance. Si les piécettes pour violon solo de "La Follia" exigent une certaine disponibilité, le "Duo concertante", avec le contrebassiste Ramon Patkolo, s’amuse en revanche de l’échange ludique entre les aigus de l’une et les graves de l’autre. La deuxième sonate pour violon et piano, avec ici Lambert Orkis, révèle quant à elle une dramaturgie captivante, dont le long "Notturno" central exprime toute l’inquiétude. Reste la pièce maîtresse, "Métamorphoses", le concerto n°2 pour violon et orchestre. Revoici la version enregistrée en 1999 avec le London Symphony, dirigé par Penderecki, lequel avait déjà tourné le dos au sérialisme de ses débuts. Ce retour au réel – postromantique, a-t-on dit – rend d’autant plus poignante cette œuvre aux envolées rhapsodiques. Quant à l’archet exceptionnel de madame Mutter, il aligne une telle palette de couleurs, de sonorités et de modulations qu’on lui cherchera en vain un rival dans un répertoire aussi exigeant.