leading story

Courrier des lecteurs

En tant que praticien de la fiscalité, je voudrais réagir à l’article du 13 décembre 2013 intitulé: "Réactions septiques à la proposition de Bruno Colmant de transformer les intérêts notionnels en une déduction fiscale pour les entreprises".