Eva Bester: "Plus j'ai connu Spilliaert, plus je l'ai aimé"

Au XVIIe siècle, un obscur auteur anglais du nom de Robert Burton entreprend de rédiger une "Anatomie de la mélancolie". Il a pour ambition de réaliser une véritable étude scientifique mais, en vérité, il écrit ce livre pour se guérir d'un mal étrange dont il se croit affecté: "J'écris sur la mélancolie en m'évertuant à éviter la mélancolie". Si Robert Burton avait vécu aujourd’hui, il se serait sans doute retrouvé face à Eva Bester dans un studio de radio