leading story

Fantastique | "Dracula et autres écrits vampiriques" - Bram Stoker, Lord Byron, Joseph Sheridan, Le Fanu, etc.

La très sérieuse collection sur papier bible consacre un volume aux buveurs de sang, ces égéries de la littérature préromantique créées à partir du début du XIXe siècle par Lord Byron, Mary Shelley ou encore Bram Stoker, dont le célébrissime "Dracula" demeure le plus horrifique roman de tous les temps. Cette nouvelle littérature fantastique, dont les bases ont été jetées au cours de l’été 1816 à Cologny, sur les bords du lac Léman, où se sont rassemblés certains des plus grands écrivains européens, est désormais rassemblée en un épais volume commenté par Alain Morvan. Fort d’une connaissance encyclopédique sur le sujet, il a retraduit certains textes et analysé avec justesse les racines de l’inconscient vampirique dans l’imaginaire de l’époque. Si le personnage du vampire a connu un succès aussi insolent, c’est qu’il cristallisait des hantises ancestrales: peur de l’autre, haine de l’étranger, souvenir des grandes maladies qui ont décimé le continent européen. Dans le roman vampirique, l’angoisse est souvent synonyme de laideur: "Le vampire, écrit Morvan, est monstrueux non seulement par sa forme, mais par la force qui l’anime."