agora

Faut-il taxer la robotisation croissante de l'économie?

Taxer les robots, non, ce n’est pas une idée peut-on lire dans une carte blanche publiée dans le journal français Les Echos. Déjà au XIXe siècle, en Grande-Bretagne, d’aucuns s’attaquaient aux premières machines de la révolution industrielle pour, disaient-ils, préserver leurs emplois peu qualifiés.