Publicité
Publicité
leading story

L’enseignant face au fisc

Pour toutes ces raisons, il est hautement recommandé, à chaque enseignant, d’effectuer le relevé des frais qu’il a réellement exposés pendant l’année civile et de vérifier si ceux-ci ne sont pas supérieurs au forfait de charges professionnelles auquel il a droit. Généralement, le fait de postuler la déduction de ses frais réels et donc de ne pas choisir le forfait accordé, par défaut, par l’administration fiscale, peut induire un remboursement d’impôt équivalent à un treizième voire un quatorzième mois. Toujours bon à prendre, n’est-ce pas?