agora

"La compétition mène aux mauvaises décisions"

Margaret Heffernan n’est pas une femme d’affaires comme les autres. Pour commencer, elle ne croit pas en les bienfaits économiques de la compétition. Pour elle, l’économie se porte bien mieux lorsque les individus collaborent à un but commun. La compétition, elle, pousserait les gens à prendre de mauvaises décisions. Ce constat vaut, selon Heffernan, tant pour les affaires, que pour le sport ou la recherche scientifique. Cette Américo-Britannique qui a un pied de chaque côté de l’Atlantique a consacré un livre à la question, "A Bigger Prize". Elle y parle des dégâts engendrés par cette compétition à tout-va et des alternatives plus collaboratives qui sont en train de voir le jour dans pas mal de secteurs. Heffernan était à Bruxelles à l’invitation de Full Circle, un cercle bruxellois de rencontres entre managers et décideurs belges et expatriés, au début du mois. Nous lui avons demandé en quoi la compétition était si néfaste que cela.