agora

La crise grecque au service des intérêts russes?

Le président russe Vladimir Poutine s’est en général abstenu de commentaires, notamment à la fin du mois de juin dernier en amont du référendum grec du 5 juillet relatif à la proposition faite par l’Union européenne, la Banque centrale européenne et le Fonds monétaire international.