agora

"Le spectre du Noir colonise l'imaginaire blanc"

Dans les colonnes de "Libération", un chercheur gabonais décrit sa vision de "l’impérialisme postcolonial". "Le spectre du Noir colonise l’imaginaire blanc", défend Joseph Tonda, professeur de sociologie à l’université Omar-Bongo de Libreville. Il envisage la couleur noire, non comme une histoire de mélanine ou de gènes, mais comme le symbole de ce que représente le Noir dans une société. "C’est avant tout une construction mentale, une question d’identité sociohistorique", dit-il.