agora

Les six cygnes noirs de l'Europe

Le monde économico-boursier américain a propension à considérer les Bourses européennes (à l’exception de la place de Londres) comme très politisées, finalement assez peu rentables et dont il faut se méfier. Une étude publiée lundi dernier par un broker américain sur les tendances potentielles des marchés européens en 2015 confirme cette défiance. Il s’agit moins d’une analyse que d’une mise en garde contre des événements qui pourraient entraîner un impact (très) négatif sur les marchés d’actions du vieux continent. L’analyste dénombre six éventualités de ce type qu’il nomme les "black swans" (cygnes noirs). La théorie des cygnes noirs est récente et beaucoup moins connue en Europe qu’aux États-Unis. Elle fut popularisée par un essai de psychologie intitulé The Black Swan, écrit par Nassim Nicholas Taleb en 2007. Le livre a rencontré un succès considérable. Il resta pendant dix-sept semaines dans la liste des meilleures ventes établie par le New York Times (1,5 million d’exemplaires vendus) et fut traduit en 27 langues, notamment en français avec comme sous-titre "La Puissance de l’imprévisible".