Les taux négatifs affectent désormais les fortunes belges