"Notre but n'est pas d'être populaires auprès des CEO"

"Notre connaissance des entreprises dans lesquelles nous investissons est probablement meilleure que celle de nombreux autres gestionnaires de fonds. Nous cherchons toujours à dialoguer avec la direction, et si ce n’est pas possible, nous nous retroussons les manches." Ce sont les mots de Catherine Berjal et Anne-Sophie d’Andlau, gestionnaires de fonds militants, à l’origine de la lettre adressée au fabricant belge de couches Ontex.