epinglé

Pour le pape, le terrorisme n'est pas religieux

Le pape tient à apaiser les tensions entre religions, en particulier avec l’islam, lit-on dans Le Monde. Dans l’avion qui le ramenait de Pologne, dimanche 31 juillet, après 5 jours à Cracovie pour les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ), François a encore écarté toute lecture religieuse du terrorisme et des conflits en cours dans des pays à majorité musulmane, et pas seulement par souci du sort des chrétiens qui y vivent.