Publicité

Trop de patients à pathologie lourde annulent leur rendez-vous médical

Une première enquête réalisée par l’institut de santé publique Sciensano met en évidence la forte proportion de Belges ayant annulé un rendez-vous médical. "L’épidémie du Covid-19 a eu un impact important sur l’accès au système de soins de santé pour des problèmes non liés au coronavirus." Une grande proportion des participants à l’enquête déclarent avoir annulé des rendez-vous prévus au cours des quatre dernières semaines, les taux variant entre 25 et 90% selon le prestataire de soins. "Il est alarmant de constater, par exemple, que 65% des personnes qui devaient passer un traitement médico-technique (radiothérapie, dialyse...) ont dû l’annuler", souligne Sciensano.

L’enquête aborde aussi la confiance du Belge dans la réponse à la crise. Il fait confiance aux services de soins de santé et les institutions scientifiques pour gérer la crise. Les autorités fédérales, régionales et communales inspirent beaucoup moins confiance, selon une première enquête réalisée par Sciensano.

Plus de 90% des répondants s’en remettent aux services de soins de santé et aux institutions scientifiques. Le gouvernement rassure beaucoup moins la population avec 57% des répondants qui ont confiance dans le gouvernement fédéral et encore moins dans les autres formations des entités fédérées.

Le questionnaire de l’institut abordait également la santé mentale des répondants. Les troubles anxieux (20%) ont fortement augmenté depuis le début de la crise du coronavirus en comparaison avec les résultats de l’enquête de santé de 2018 (11%). Les femmes (24%) sont davantage concernées que les hommes (16%).

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés