agora

Vive l'impôt… pourvu qu'il soit juste!

Au cours des derniers mois, nous avons pu lire en première page des journaux des titres faisant frissonner le petit contribuable que nous sommes tous et qui subit inlassablement la rage taxatoire de l’État comme: "La Belgique parmi les champions d’Europe de la taxation du travail et du capital", "Tax Freedom Day: le Belge travaille 217 jours pour remplir les caisses de l’État". Et c’est finalement une formule prononcée par Gwendolyn Rutten, la présidente de l’Open VLD à l’occasion de la présentation des vœux de son parti, qui résume le mieux la conclusion à laquelle tous ces articles amènent: "Des impôts plus justes sont des impôts plus bas." Les institutions internationales semblent également convaincues que moins d’impôts est gage d’une plus grande efficacité économique.