30 ans de prison pour un ex-chef de guerre congolais

La Cour pénale internationale (CPI) a condamné jeudi l’ancien chef de guerre congolais Bosco Ntaganda à 30 ans de prison pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité, la peine la plus lourde jamais prononcée par la juridiction basée à La Haye. Surnommé "Terminator", Ntaganda a été reconnu coupable en juillet de 18 chefs de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité, dont des crimes sexuels, massacres, persécutions et transfert forcé de la population civile en République démocratique du Congo (RDC) au début des années 2000. Ntaganda, 46 ans, vêtu d’un costume bleu et d’une cravate rouge, est resté impassible durant la lecture du jugement. Son avocat a déjà fait appel de celui-ci. Une procédure longue d’un à trois ans.