epinglé

À Calais, la "jungle" démantelée dans la douleur

Les autorités françaises poursuivaient mardi le démantèlement d’une partie de la "jungle" de Calais, les pelleteuses progressant sous protection policière face à des migrants désemparés. La veille, des heurts avaient opposé migrants et militants associatifs aux policiers anti-émeutes. La situation restait tendue mardi, avec notamment une maisonnette incendiée dans des circonstances peu claires, mais sans de violence notable. Ailleurs en Europe, Athènes a demandé un demi-milliard d’euros à l’Union européenne pour l’aider à accueillir jusqu’à 100.000 réfugiés alors que des milliers de migrants restaient bloqués à la frontière avec la Macédoine.