leading story

Attentat à l'Institut français de Kaboul

Deux attentats suicide, dont un contre l’emblématique centre culturel français de Kaboul, ont fait au moins sept morts et une trentaine de blessés jeudi dans la capitale afghane, où les attaques se multiplient à l’approche du retrait de l’Otan. Un kamikaze s’est fait exploser en fin d’après-midi près d’une foule qui assistait à une pièce de théâtre au centre culturel, installé dans le complexe du lycée franco-afghan Esteqlal, l’une des écoles les plus connues et réputées du pays. Le président français François Hollande a "condamné" l’attentat, y voyant un acte "odieux" contre la "culture et la création".