Publicité
Publicité

"Avec cette nouvelle loi, j'ai l’impression d’avoir encore un peu plus perdu mon pays"

À moins d’un an des prochaines élections législatives hongroises, Viktor Orbán, candidat à sa propre réélection, a choisi de stigmatiser encore un peu plus la communauté LGBTQI hongroise, par le biais d’une loi censée à l’origine lutter contre les crimes pédophiles.