leading story

Blanchiment d’argent L’autorégulation chez les avocats

Des centaines de contrôles anti-blanchiment ont été menés cette année, décidés au hasard et réalisés par une cellule composée d’une poignée de spécialistes de la question, au sein d’Avocats.be, l’Ordre des barreaux francophones et germanophones. Réuni en assemblée générale ce lundi, l’Ordre a réaffirmé sa volonté de lutter contre le blanchiment d’argent au sein des cabinets, en conformité avec la directive européenne qui oblige à renforcer les corpus réglementaires. "Nous avons mené une réflexion approfondie sur les sanctions. Cela prend beaucoup de temps et c’est pris très au sérieux", commente Jean-Pierre Buyle, le président d’Avocats.be, qui annonce que son propre cabinet a fait l’objet d’un contrôle. Il y a deux ans, l’instance avait mené un recours contre la loi anti-blanchiment, y voyant une attaque contre le secret professionnel. Depuis, les temps ont changé.