leading story

Brexit et guerre commerciale plombent le ciel conjoncturel belge

Le Bureau du plan a une nouvelle fois revu à la baisse ses prévisions de croissance pour l’année en cours et l’année prochaine, passant désormais de 1,3% (en juin dernier) à 1,1% pour 2019 et 2020. En cause, la détérioration du commerce international, qui pèse sur l’économie belge. Ces nouveaux chiffres sont repris dans le "budget économique", un exercice destiné à fournir un cadre macroéconomique de référence pour la confection du budget.