Publicité
Publicité
leading story

Brexit Londres demande "de la vision"

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, a affirmé lundi qu’il était possible de "trouver une solution" avec l’Union européenne pour que Westminster ratifie le contrat de divorce. Cela nécessiterait selon lui "de la confiance et de la vision des deux côtés". Cette déclaration intervenait avant une rencontre entre les négociateurs en chefs Michel Barnier et Stephen Barclay, et alors que Theresa May est à nouveau attendue à Bruxelles cette semaine. À six semaines de la sortie programmée du Royaume-Uni, la Première ministre dit toujours vouloir renégocier les conditions de la sortie, avec dans le viseur le backstop irlandais. L’Union répond à l’envi que l’accord de divorce en tant que tel, donc le backstop, n’est plus négociable, mais que la discussion peut être rouverte sur l’accord politique qui l’accompagne. On reste au point mort. F.R.