leading story

"Ce gouvernement est une solution temporaire"

Le président de la N-VA, Bart De Wever, confirme que les plans confédéraux de son parti sont bien mis de côté, dans une interview au "Morgen". "Naturellement, je pense encore et toujours que les problèmes structurels de la Belgique pourraient être résolus par une réforme de l’État fondamentale. Mais cette réforme n’aura pas lieu durant la législature du gouvernement Michel. Ce gouvernement fédéral est toutefois une solution temporaire." De Wever se déclare "conscient que mettre le confédéralisme de côté au profit d’une politique de redressement socio-économique comporte des risques. Les choses peuvent repartir dans l’autre sens demain et le PS peut revenir au pouvoir. Un des risques est de voir le CD&V louvoyer vers la gauche". Bart De Wever nuance aussi l’image de son parti. "Le nationalisme n’est pas une fin en soi", déclare-t-il. "Si ce l’était, ce serait dangereux car cela peut vite devenir un nationalisme ethnique et exclusif".