leading story

Charles Michel a demandé un rapport

Le Premier ministre, Charles Michel, a demandé aux Finances et aux Affaires étrangères de lui fournir un rapport sur les contacts, initiatives et décisions pris dans le dossier des fonds libyens, a-t-il annoncé à la Chambre en réponse aux questions de l’opposition. Il le transmettra au Parlement. Un courrier transmis par le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, à la commission des Finances a jeté le trouble sur le rôle qu’il a joué dans la libération des intérêts tirés de ces fonds gelés en raison de sanctions internationales. Il s’agit d’un courrier adressé en 2012 à son homologue libyen dans lequel il évoque la possibilité du dégel des fonds pour raisons humanitaires ainsi que des créances non honorées d’entreprises belges.